AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 Maïa F.Harper | Ma vie contre la tienne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Maïa F.Harper | Ma vie contre la tienne.   Lun 2 Juin - 19:07


★ Maïa F.Harper ★


▬ Nom(s) : Harper.
▬ Prénom(s) : Maïa Fleur.
▬ Âge (date de naissance sans année) : Dix sept ans (01/04)
▬ Sexualité : Hétérosexuelle.
▬ Originaire de France, Paris.

Code:
Google ▬ Maïa F. Harper


▬ Date et heure du décès : le 07/07 à 07H07.
▬ "Cause" du décès : Opération cardiaque.
▬ Capacité spéciale : Force physique. On ne dirait pas qu'un si petit bout de femme puisse être aussi forte, pourtant c'est bien le cas.
▬ Don : Elle peut faire sortir ses os de son corps. Que ce soit sa colonne vertébrale ou bien ses tibias, qu'importe, elle pourra les utiliser en tant qu'arme et ainsi les modeler comme elle le souhaite. Bien évidemment, un autre os poussera à la place de celui sortis et la peau troué se ressoudera aussitôt. Malgré tout, ce n'est pas sans conséquence. Évidemment, faire sortir un os n'est pas sans douleur. Effectivement, cela lui procurera une vive douleur.
▬ Arme : Deux haches d'environ quatre vingt dix centimètre. Longs manches épais et solides magnifiquement bien sculpté. Une lame sur chacune d'elle recourber de sorte à revenir le long du manche, et faire ainsi au maximum de dégât.
▬ Camarade : la fonda décide au hasard.
▬ Lieu de vie : Snowllia.
▬ Profession : Confrérie Blanche.

Code:
Force ▬ Maïa F. Harper
Code:
Os ▬ Maïa F. Harper
Code:
[url=http://ts1.mm.bing.net/th?&id=HN.608043300565419426&w=300&h=300&c=0&pid=1.9&rs=0&p=0][/url]Haches  ▬ Maïa F. Harper


★ Compagnon ★
Je ne serais plus jamais seule


Pidou est une petite boule de poil blanche. Elle a de grand yeux noirs profond et froid. Une toute petite bouche qui se font à travers sa fourrure, sans quoi on ne la remarque presque jamais. Mis à part lorsqu'elle mange. Ce n'est pas un animal bruyant en tout cas, elle gémit seulement pour qu'on s'occupe d'elle, un véritable bébé. Pour ce qui est de son physique, il fallait prendre "boule de poil" au sens propre. C'est véritablement une petite boule, aux pattes avant comme arrières si petites qu'on ne les vois presque pas. Deux oreilles tout aussi ronde qu'elle mais qu'on discerne mieux.

Maïa est tombé littéralement amoureuse de Pidou. Vous me diriez que ce n'est pas nouveau qu'une fille tombe sous le charme d'une aussi mignonne petite chose! Et bien disons seulement que lorsque vous trouvez un peu de beauté dans une nature qui vous effrais et vous traque sans relache, vous êtes bien content de l'avoir trouvé! Pidou étant un tout petit bébé, Maïa s'en occupe comme si s'était du sien. Elle l'aime plus que tout, sachant parfaitement qu'elle puisse donner sa vie pour sa survie.

Comme vous l'aurez remarqué, la seule chose que l'on peut vraiment voir chez Pidou, ce sont ces grands yeux noirs. Ils sont froid et sans sentiment pour ceux qu'elle n'apprécie pas, et vraiment dangereux. Etant un animal sans capacité physique extraordinaire, la nature lui a donné un don assez spécial afin d'assurer sa survie. Il lui suffit de les regarder moins d'une seconde dans les yeux pour les hypnotiser et leur faire subir par le simple biais de sa pensée, des choses plus affreuses et monstrueuses les unes que les autres. Sa victime sentira la douleur physique réellement alors qu'elle n'est que mental, entrainant parfois la mort.

Code:
[b]Pidou[/b], google ▬ [i]Maïa F.Harper[/i]
[b]Hypnose[/b], Pidou ▬ [i]Maïa F.Harper[/i]




★ Physique ★
Les yeux sont les fenêtres de l'âme

Sur Terre, Maïa était une jeune fille tout à fait normal. Si trop grande, ni trop petite. Ni trop ronde, ni trop maigre. Ni trop laide, ni trop belle. Elle avait, pour ainsi dire, exactement ce qu'il fallait là où il le fallait. Une petite bouche toujours souriante, de grands yeux rieurs, de petites joues parfois roses. De long cheveux brun contrastant sa peau relativement pâle. Oui, sur Terre, Maïa était réellement charmente. Alors comment est ce que cela aurait pus etre autrement sur Uxynael ? A la différence que certaine caractéristique physique ont quelque peu changé. Ses cheveux, déjà bien long, s'était encore plus rallongé, lui arrivant désormais en bas des fesses. Et ceux ci s'étaient aussi éclaircit. En effet, ils étaient à présent de couleur rose. Mais pas rose flachi, ou rose prune, ou encore rose bonbon. Non, un joli rose pastel au reflet nacré lorsqu'ils sont doucement éclairé par le soleil. En ce qui concerne la couleur de ces yeux, ceux ci ont totalement changé. Dans son monde, ces deux petits iris étaient d'un jolie vert hypnotique. Dans son nouveau monde, ils sont devenu aussi bleu que le crystal à peine placé sous la lumière de l'astre solaire. Pour le reste, elle n'a pas vraiment changé, mesurant toujours un bon mètre soixante pour à peine cinquante kilos. Autant dire que ce n'est pas avec son poid plume que vous allez vous casser le dos.
Ses goûts vestimentaires ?  Sur cette terre hostile qu'est Uxynael, Maïa préféra choisir l'utile à l'esthétique. De long bracelet de cuir partant de ses poignets et s'arretant un peu avant ses coudes, recouvert sur le dessus d'une fine plaque de métal. Une tunique de cuir sans manche mais la prenant bien au épaule et au cou, s'arretant au millieu de ses cuisses. Une paire de botte remontant jusqu'au genoux et faites de sortes que la partie au niveau du tibias soit couvert d'une fine couche de metal.




★ Caractère ★
Je ne suis pas faites pour vous plaire

Maïa est une jeune fille douce et aimante. Autrefois, elle était naïve. Mais aujourd'hui, c'est une femme sur d'elle et qui fais tout pour avoir ce qu'elle souhaite. Autant fidèle envers ses principes que loyale envers ses amis, elle fera tout pour eux. Certes, elle n'en a pas beaucoup, mais elle sait les garder et les proteger. Mis à part ça, elle reste tétue et maladroite. Joyeuse, vous ne la verrez que rarement sans le sourire. Elle déborde d'énergie et tentera toujours de faire rire les personnes qui lui sont proches, ou non.
Ce qu'elle aime ? Et bien elle aime un peu tout. Elle ne se demande jamais si elle n'aime pas quelque chose. Elle fera tout pour aimer, en tout cas. Mais naturellement, Maïa adore le combat et est devenu assez puissante au corps à corps. Elle aime aussi voyager, voir du pays, ne pas se limiter au frontière qu'on peut lui poser. Elle aime aussi cuisiner et jardiner. Les petites choses simples de la vie.
Ce qu'est déteste ? Les limites. Elle hait qu'on puisse lui imposer quelque chose. Et rien que pour ça, elle adorera vous contredire. Malicieuse ? Coquine ? C'est exactement ça. En plus de tout cela, elle est rancunière comme pas deux. Attention à ne pas la vexer. Malgré tout, elle reste une fille, et une fille sensible! Faites bien attention à ne pas la contrarié ou à la blesser.




★ Histoire ★
Naitre pour mourir

Je m'appelle Maïa Fleur Harper, et je suis née avec un seul et même destin ; mourir.

Il y a de cela longtemps que ma famille reigne en maitre sur un univers un peu particulier. L'Economie. Des banques, des entreprises. Ils dirigent à peu près tout ce qui ait un quelconque potentiel. Cependant, cette puissance et cette influence à un prix. Faut – il que je vous raconte le début de cette longue histoire ? Disons que pour faire cour, le premier Harper gravement malade du cœur eut deux enfants. Des jumeaux. Deux garçons. Le premier était promis au plus bel avenir de la famille ; reprendre le flambeau de son bon père. Mais, malheureusement pour lui, il hérita de la maladie cardiaque paternelle. Son frère cadet fut contraint à lui offrir son cœur afin qu'il assure la descendance et la propagation de leur pouvoir. C'est ainsi que deux branches se formèrent. Les premiers de chaques familles faisant elle même partie des Harper vivraient et feraient de longues études afin de poursuivrent le rêve de leur arrière grand père. Sachant que cette maladie incurable ne touche que les aînés. La première branche. Les seconds seront des sortes de sacrifices. Condamné à patienter le temps d'offrir leur cœur à un frère, un cousin, un oncle ou même un père. La branche morte.

Je m'appelle Maïa Fleur Harper, et je suis née du mauvais coté de la branche. Je suis née en deuxième. Et je dois simplement attendre qu'on me retire la vie pour la donner à quelqu'un d'autre. Je suis un sacrifice. J'étais, un sacrifice.


«  - C'est une petite fille. », avait – on dit à ma mère. Elle m'a prit dans ses bras et à pleuré. Elle répétait à qui voulait l'entendre que je ressemblais à mon père, mort. J'ai grandis sans père. Ca ne m'a pas tromatisé. Je savais exactement pourquoi je vivais. C'était naturelle. Je ne m'en souciais pas. C'était normal. Ma mère a tout fais pour me facilité la vie. Elle m'a demandé tant de fois si je voulais partir, loin de cette famille qui était la mienne. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi elle voulait partir. Pour moi c'était normal. Elle, elle ne faisait partie de cette famille que parce qu'elle avait épousé mon père. Elle s'était dit qu'une fois marié, ils auraient pus s'en aller. Mais mon père était trop fidèle à sa famille et à son devoir pour partir. Et je suppose que je suis comme lui.
J'ai été à l'école, comme tout les enfants. Je me suis fais des amis, comme tout les enfants. Je jouais et faisais des bétises comme tout les enfants. Le fait que je pouvais mourir demain ne m'influencait pas. Je n'en ai pris conscience que lorsqu'on m'a présenter le garçon à qui je devais donner mon cœur. J'avais dix ans et lui en avais déjà treize. La première chose que je me suis dites ? J'ai pensé ; il est trop mignon, je suis sur qu'on pourrait bien s'entendre. J'étais naïve ? J'étais gentille ? Oui. Je me souviens encore parfaitement de son visage. Il était brun, comme moi. Il avait des yeux vert, comme moi. Il avait le teint pâle, comme moi. Mais lui, il ne sourriait pas. Je suppose que c'est à cause de cette maladie. J'ai eux pitié de lui et je me suis dis que je voulais lui donner mon cœur le plus vite possible. On m'a dit qu'il n'était pas assez prêt. Qu'il pourrait ne pas survivre à l'intervention. Et moi alors ? Ils s'en fichaient. Mais je ne m'en rendais pas compte. J'ai juste souris, pour lui.

Les années passent et je me suis rapproche de ce garçon. C'est mon cousin. C'est Ilïas. Il est gentil. Dès qu'il a put sortir seul, il venait me voir tout les jours. Il semblait en colère au début, contre moi. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi. Il m'a expliqué que je devais refuser l'intervention. Qu'après qu'on m'ait endormis, je ne me réveillerais pas. Je savais très bien que j'allais mourir et que lui allait vivre à ma place. Ce jour là, quand il m'a grondé, je lui ai pris la main et je l'ai posé sur mon cœur. Pour la première fois, j'ai arrêté d'être cette petite fille insouciante et stupide et j'ai dis ; « - Tu sens ? Ce cœur là, il est pour toi. Toi, tu dois vivre. Moi, je dois mourir. C'est comme ça depuis que je suis née. Je l'ai accepté. Alors accepte moi tel que je suis. ». Il m'a longtemps regardé et s'est en allé. Il n'est pas venu me voir pendant un moment, puis un jour, il est revenu. Il ne se passa pas un jour sans qu'il ne vienne me voir. Je l'accompagnais partout où il allait et lui, il me protégeait et me faisait vivre la plus belle vie qu'on ne puisse jamais rêver. Il m'a dit qu'il voulait que je vive tous ce qu'on devait vivre, et même plus encore, avant de mourir. J'ai séché les cours, je suis aller au parc, en boite, sur un bateau, sur un ring. Il m'a raconté beaucoup d'histoire. Et une que j'ai particulièrement aimé. Elle racontait l'histoire d'un monde peuplé de personnes plus magiques et extraordinaires els unes que les autres. Aux paysages splendides et à couper le souffle. Tellement j'aimais cette histoire que je m'entêtais à en rêver la nuit. Enfin, toujours est – il que j'ai tout essayé, tout pratiqué. Je l'ai fais avec lui, avec Ilïas. Je n'étais pas triste de lui donner mon cœur, pourquoi il ne comprenait pas ça ? Il n'avait rien à ce faire pardonner. Pourtant, il faisait tout ça pour moi.

Le grand jour arriva. Le sept juillet. C'était un beau jour, il faisait beau dehors et les enfants jouaient au parc devant ma chambre d'hôpital. Ilïas avait voulu qu'on partage la même chambre, qu'on reste ensemble jusqu'au bout. Je fixais le plafond. Je me remémorais chaque moment de ma vie. J'avais dix sept ans et j'avais bien vécu. Je savais tout faire et j'avais l'impression d'avoir au moins soixante ans. Mais, avant d'entrer dans la salle d'opération, là, dans ce lit d'hôpital, j'ai pleuré. Ilïas m'a pris la main, son habituel regard froid sur moi. Il savait que je ne renoncerais pas à l'opération, j'étais bien trop entêté pour ça. Et dieu sait combien de fois il me l'avait proposé ! Mais, ce n'est qu'à ce moment précis que je compris que j'allais mourir. Je n'allais plus vivre avec lui. Je n'allais plus jamais le revoir. Je n'allais plus jamais revoir ma mère. J'allais mourir.
Les médecins m'ont conduite au bloc avec Ilïas. Il continuait de me tenir la main. Ils posèrent en même temps les masques à oxygènes sur nous. Nous luttâmes pour continuer à nous regarder. Je lui ai souris. Je voulais qu'il me voit partir en souriant. Pour ne pas qu'il s'en veuille. C'était ridicule, mais je l'ai fais quand même. Adieu Ilïas.

Heure du décès : Sept heure zéro sept, le sept juillet.


« Bienvenue dans les mondes d'Uxynael. Un univers inconnu de toutes les âmes mortelles, invisible aux yeux des curieux, impénétrable pour les êtres normaux. Votre mort ne devait pas arriver, mais cet avancement vous a permis de révéler votre vraie nature. Vous n'avez jamais été comme les autres, dites-le vous. Si notre monde vous a ouvert ses portes, c'est que vous avez un potentiel à explorer, un don unique dont vous ne connaissez même pas l'existence. Aujourd'hui, une nouvelle vie s'ouvre à vous. »

C'était une voix. Il n'y avait aucun corps, aucune image à rattaché à celle ci, pourtant je présentais sa bienveillance. Je me suis réveillé quelques minutes après cet étrange discourt. Là, tout prêt de moi se trouvait une jeune femme, un sourire gravé sur ses lèvres. Mes yeux dérivèrent sur l'endroit dans lequel je me trouvais. Il ressemblait vaguement à ma chambre d'hopital. J'eux l'immense espoir qu'on ait pus me trouver un autre cœur à me donner, ou que Ilïas eut refusé le mien. Mais, ce n'était pas ça. J'étais réellement morte, et comme l'avait dis cette voix, je commençais une nouvelle vie.
La jeune femme m'expliqua certaine chose tandis qu'elle coiffait mes cheveux. Je fus choqué de leur longueur. Eux qui étaient déjà bien long, l'étaient encore plus. Et leur couleur aussi avait changé. Le noir avait été remplacé par un rose pastel au doux reflet nacré. Lorsque la jeune femme me présenta à un miroir, je me regarda un long moment. Mes yeux vert étaient bleu maintenant. Et mon corps semblait plus puissant malgré son habituel petite taille.

Par la suite, je fus contrait à tenter de rester en vie à travers un milieu hostile. Je remerciais Ilïas et à tout ce qu'il m'avait fais faire dans mon ancienne vie. Car grace à ça, je pus me débrouiller pour rester en vie. D'abord une semaine, puis un mois. La jeune femme m'avait dit que je devais rester là jusqu'à ce que je trouve mon compagnon. Celui qui m'aiderait. En qui je ferais surement confiance. Moi qui avait donné ma propre vie pour un autre par simple devoir, j'estimais l'avoir assez donné, ma confiance. Autant que mon amour d'ailleurs. Durant ce long mois, je me rendis compte de la haine intense que je renfermais. Non pas contre Ilïas, mais contre tout les Harper de La Première Branche. Contre le tout premier Harper qui avait sellé mon sors sans même m'avoir demandé mon avis. J'aurais voulus vivre, avec ma mère, mon père que je n'avais pas connu, et puis Ilïas. Par cette haine, je tuais sans hésité le moindre monstre qui se mettait en travers de ma route. Je constatais à chaque combat que ma force s'était incroyablement décuplé. Comment imaginez qu'une aussi petite fille puisse d'une simple pichenette, projetez un gigantesque monstre à plus de cent mètre ? Et puis une chose incroyable s'éprit de moi. Je crois que l'on peut appeler ça un "don". Il s'est déclenché lors d'un combat. Je sentais bien ma mort arriver. Ce jour là, j'avais contre moi une des créatures les plus puissantes de ces lieux. Au fil du combat, il réussit à me coincé entre deux trons d'arbres et s'apprêtait à m'assener un cou mortel. Instinctivement, je porta mes  avant bras devant mon visage. Une vive douleur m'arracha un crie mais mal grès ça, j'étais toujours en vie. Ouvrant doucement les yeux, je vis avec étonnement l'arme du monstre coincé dans mes os. Oui oui, mes propres os. Le Radius et le Cubitus étaient sortis de leur prison de chair et de sang pour venir me servir de protection. Ainsi donc, je compris que ce n'était pas le cou porté à mon insu qui me faisait actuellement souffrir, mais bien ces os qui étaient sortis. Depuis ce jour, je peux utiliser n'importe quel os de mon corps afin de m'en servir comme arme ou bouclier. Mais à mon plus grand malheur, cela n'est pas que bienfaisant. Il me procure une douleur si intense qu'à chaque fois que j'use de mon don, je crois que l'on m'arrache la vie. Toutefois, j'ai appris à me servir de ce pouvoir qui était désormais le mien. Autant pour faire le bien que pour faire le mal. Parce que même si j'avais ce don, je n'en restais pas moins haineuse.  
Cependant, un petit être me redonna un soupçon d'amour. De cet amour dont j'avais tant besoin. Une petite boule de poil blanche que je nomma Pidou. Elle était aussi adorable que dangereuse et semblait bien m'aimer. Je l'avais sauvé d'un de ces prédateurs naturelles et elle avait jugé bon de me suivre. Je l'ai nourris, soigné et je l'aide à vivre. Je la protège autant qu'elle me protège. Comme moi et Ilïas.

Par la suite, j'ai choisis de m'établir à Snowllia. Là, pù la neige est éternelle, étrangement, je me sens plus proche d'Ilïas. C'est un endroit calme et splendide. Mais je n'y reste pas longtemps. Je n'aime pas rester cloîtrer dans une pièce quel qu'elle soit. Enfin bref. Le reste du temps, je travail en tant que mercenaire pour la Confrérie Blanche en tant qu'apprentis. Je viens tout juste d'arriver dans ce nouveau monde mais cette fois je ne compte pas laisser mon destin m'échapper. Je veux ma place. Je ne veux plus qu'on décide à ma place de ma vie. Je veux ma vie.




Mon pseudonyme fréquent est Maïa, j'ai un certain âge Cool ans et je suis disponible à peu près tout les jours de la semaine. J'ai connu le forum via un partenariat et j'apprécie beaucoup l'idée général du forum et son contexte. Le code est validé


©️ Halloween de Never Utopia



Dernière édition par Maïa F. Harper le Ven 13 Juin - 15:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maïa F.Harper | Ma vie contre la tienne.   Mer 4 Juin - 15:52

Bonjouuur,

petit up pour signaler que ma fiche est terminée!

Mercii *calin*
Revenir en haut Aller en bas
Nom(s) : Solhys
Prénom(s) : Haxiel
Âge : 2 ans, le 02/02
Sexualité : Homo

Capacité spéciale : Humanisation
Don : Ordinateur ambulant
Arme(s) : Aucune

Lieu de vie : Skynael
Profession : Scribe

Nom du compagnon : Kirara
Race du compagnon : Chat démoniaque
Don du compagnon : A VOIR
Date d'inscription : 13/02/2014
Messages : 223
© Copyrights : Fuuchouin Kazuki
Graphiste : Kay
Sexe : Féminin
Age : 22

MessageSujet: Re: Maïa F.Harper | Ma vie contre la tienne.   Mer 4 Juin - 18:27

Coucou o/

Je m'occupe de ta fiche bientôt, désolée de mettre du temps ><


I can ask you all what I want

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uxynael-mondes.forumactif.org
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maïa F.Harper | Ma vie contre la tienne.   Mer 4 Juin - 18:39

Aucun problème, prend ton temps :3.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maïa F.Harper | Ma vie contre la tienne.   Jeu 5 Juin - 15:14

Bienvenue à toi, consœur de la Confrérie =D
Très joli avatar et belle fiche en tous cas !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maïa F.Harper | Ma vie contre la tienne.   Jeu 5 Juin - 15:21

Merciii Angy Embarassed
Au plaisir de RP avec toi *^*.  
Revenir en haut Aller en bas
Nom(s) : Solhys
Prénom(s) : Haxiel
Âge : 2 ans, le 02/02
Sexualité : Homo

Capacité spéciale : Humanisation
Don : Ordinateur ambulant
Arme(s) : Aucune

Lieu de vie : Skynael
Profession : Scribe

Nom du compagnon : Kirara
Race du compagnon : Chat démoniaque
Don du compagnon : A VOIR
Date d'inscription : 13/02/2014
Messages : 223
© Copyrights : Fuuchouin Kazuki
Graphiste : Kay
Sexe : Féminin
Age : 22

MessageSujet: Re: Maïa F.Harper | Ma vie contre la tienne.   Jeu 5 Juin - 15:31

Alors, j'ai regardé/lu et il n'y a qu'une chose qui ne va pas o/

Je vais te mettre un exemple. Imagines que la France est Skynael et que le Japon est Snowllia. Tu seras sûrement d'accord avec moi sur le fait qu'il n'est pas possible que tu bosses au Japon alors que tu vis en France. Autant rester sur son lieu de travail x)

Ici, c'est pareil, si tu es une mercenaire, tu devras forcément habiter à Snowllia.

Alors choisis x)


I can ask you all what I want

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uxynael-mondes.forumactif.org
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maïa F.Harper | Ma vie contre la tienne.   Jeu 5 Juin - 15:38

Ha d'accord ! Bon alors c'est corrigé, merci *^*.
Revenir en haut Aller en bas
Nom(s) : Solhys
Prénom(s) : Haxiel
Âge : 2 ans, le 02/02
Sexualité : Homo

Capacité spéciale : Humanisation
Don : Ordinateur ambulant
Arme(s) : Aucune

Lieu de vie : Skynael
Profession : Scribe

Nom du compagnon : Kirara
Race du compagnon : Chat démoniaque
Don du compagnon : A VOIR
Date d'inscription : 13/02/2014
Messages : 223
© Copyrights : Fuuchouin Kazuki
Graphiste : Kay
Sexe : Féminin
Age : 22

MessageSujet: Re: Maïa F.Harper | Ma vie contre la tienne.   Jeu 5 Juin - 15:46


√alidation

√ Tout y est, je n'ai plus rien à redire et je vous félicite Mademoiselle Harper.

Je vous félicite pour votre style d'écriture qui est très fin, sensible, dans lequel le personnage est très bien écrit. C'est vraiment agréable à lire et cela fait du bien de ne pas se tuer la tête à tenter de déchiffrer les phrases. Bien que je n'ai pas à me plaindre sur Uxy' o/

Votre personnage est aimé de ma propre personne car justement, il a un passé sombre. La réalité lui a éclaté à la figure au moment où elle allait mourir et j'aime ça, vraiment.

Je vous ouvre dés à présent les portes sur tout le contenu des Mondes d'Uxynael.

★ Vous pouvez d'ores et déjà demander un logement. N'oubliez pas de nous fournir une image et une description afin que votre propre section soit ouverte dans votre lieu de vie. Dans le même sujet, vous pouvez également proposer plusieurs autres lieux pour agrandir le forum (nous en aurions sérieusement besoin).

★ Vous devez remplir votre profil avec toutes les informations demandées. Et n'omettez pas de renseigner les copyrights de votre personnage ainsi que le graphiste qui vous a fait votre avatar.

★ Vous avez l'autorisation de faire une demande de RP et l'obligation de vous créer une fiche de RP dans la bonne section. Ce n'est qu'une question de praticité pour nous, afin de juger si vous êtes actif ou non. Rien de bien méchant, voyez-vous ?

★ Nous souhaitons que vous pensiez à voter régulièrement pour les Mondes d'Uxynael afin que l'on monte dans les grilles de classement. C'est une façon simple de nous faire connaître et vous n'avez qu'à cliquer sur les liens, qui sont situés dans un onglet de la page d'accueil.

★ Si vous avez un forum, n'hésitez pas à proposer un partenariat entre nos deux sites. Nous serions très heureux de faire de la publicité pour vous, mais cela nous donnerait également un coup de pouce.

★ La section flood et le coin des talents cachés vous sont également ouverts, alors n'hésitez pas à participer à la vie du forum et à ouvrir des sujets.

Vous êtes maintenant apte à partir voyager. Déployez vos ailes et prenez votre envol !


I can ask you all what I want

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uxynael-mondes.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Maïa F.Harper | Ma vie contre la tienne.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Maïa F.Harper | Ma vie contre la tienne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Liste] Elfes sylvains contre Bretonnien
» rois des tombes avec bretos et ogre contre des elfes noires
» Front commun contre le fléau
» Echange - Je cherche Heavy rain contre Mafia 2
» la lutte contre le chaos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Personnage :: Présentations :: Présentations validées-