AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 Kikuno Makoto - Cette vie, j'en ferais une tragédie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nom(s) : Kikuno
Prénom(s) : Makoto
Âge : 18 ans, le 1/01
Sexualité : Bisexuel

Capacité spéciale : Potentiel
Don : Marionnettiste
Arme(s) : Eventails

Lieu de vie : Nirally
Profession : Informateur

Nom du compagnon : Isiel
Race du compagnon : Cerf bleu (Xerneas - Pokemon X)
Don du compagnon : Glace vitale
Date d'inscription : 19/06/2014
Messages : 17
© Copyrights : Zerochan
Graphiste : Me
Sexe : Féminin

MessageSujet: Kikuno Makoto - Cette vie, j'en ferais une tragédie   Jeu 19 Juin - 15:03


★ Kikuno Makoto ★


▬ Nom(s) : Kikuno
▬ Prénom(s) : Makoto
▬ Âge (date de naissance sans année) : 18 ans (01/01)
▬ Sexualité : Asexuel? Non? Bon...bisexuel alors.
▬ Originaire du Japon, Kyoto

Code:
Hanamiya Makoto (Kuroko no Basket) ▬ Kikuno Makoto


▬ Date et heure du décès : le 01/11 à 01H11
▬ "Cause" du décès : Maladie
▬ Capacité spéciale : Potentiel: Makoto est capable de voir le potentiel de n'importe quelle personne ou objet pour une tâche bien précise. Il lui faut pour cela se concentrer sur la tâche en question (généralement en fermant les yeux) et le potentiel de la personne ou de la chose apparaîtra sous la forme d'un pourcentage ou autre forme de données.
▬ Don : Marionnettiste: Il peut manipuler les gens à une distance inférieure ou égale à 30 mètres. Il exerce son contrôle par des mouvements de doigts et peut faire agir la personne comme il l'entend. La personne gardera cependant ses esprits, elle se souviendra donc de tout ce qu'elle aura fait lorsqu'elle était manipulée.
▬ Arme : Il possède plusieurs éventails en bois et en métal qu'il utilise tour à tour selon la difficulté du combat.
▬ Camarade : la fonda décide au hasard
▬ Lieu de vie : Nirally
▬ Profession : Infiltré Maléfique, informateur

Code:
Potentiel ▬ Kikuno Makoto
Code:
Marionnettiste ▬ Kikuno Makoto
Code:
[url=http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.nipponboutique.fr%2FF_art1320_Memo2_1.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.nipponboutique.fr%2FEventail_japonais__coton_et_bambou__noir_ou_blanc__Hana__F_art_1320.html&h=280&w=600&tbnid=BMuQHHYYQWuipM%3A&zoom=1&docid=otpQ0l_hQZDteM&ei=EgCjU4DmMeq20QXBy4DQDg&tbm=isch&client=firefox-a&iact=rc&uact=3&dur=273&page=2&start=19&ndsp=27&ved=0CKcBEK0DMCw]Éventails[/url]  ▬ Kikuno Makoto


★ Isiel ★
Là où il y a la Vie, il y a la Mort


Isiel ressemble à un cerf noir et bleu. Il possède des cornes assez particulière puisque des gemmes colorées poussent dessus. Il semble aussi posséder une sorte d'armure naturelle faite d'os, notamment sous son œil où l'os se prolonge en corne, sur sa poitrine légèrement dissimulés sous ses poils bleus et le long de ses pattes dans le prolongement de ses sabots.

Makoto fut le premier à être étonné d'avoir été choisi par Isiel. Celui-ci possède en effet une nature douce qui va complètement à l'encontre de la personnalité de Makoto. S'il est incapable d'arrêter Makoto par la parole, étant muet, il ne le fait pas pour autant par son don ou tout autre manière. Il se contente d'observer les actions de celui qu'il a choisi d'un air impassible et un regard indéchiffrable. Lorsqu'il souhaite communiquer avec Makoto, il utilise son regard pour lui faire assez clairement ce qu'il veut.

Isiel possède le don de la glace. Celle-ci surgit dès que ses sabots touchent le sol ou que ses cornes effleurent quelque chose de vivant. La glace qu'il crée est particulière puisqu'elle se nourrit de l'énergie vitale des êtres autours d'Isiel. Mais ce n'est pas tout, elle peut aussi transférer l'énergie vitale d'Isiel (et de tout autre être qu'il touche) à quelqu'un, ce qui lui permet de le soigner. Ceci veut cependant dire que pour soigner, il doit voler l'énergie vitale d'un autre être ce qui peut éventuellement le tuer. C'est donc un pouvoir à double tranchant.
Code:
[b]Xerneas[/b], Pokemon▬ [i]Kikuno Makoto[/i]
[b]Glace Vitale[/b], Isiel ▬ [i]Kikuno Makoto[/i]




★ Physique ★
A lady should be as beautiful and delicate as a flower...


Par tradition...

Dans une certaine famille, très attachée aux traditions, vivant non loin de la ville de Kyoto, les enfants de sexe masculins nés avec un corps faible sont éduqués comme des filles jusqu'à leur douze ans. On les habille avec des kimonos féminins et on leur apprend la cérémonie du thé, la danse traditionnelle, la calligraphie et l'art floral. Ceci dans le but de plaire aux dieux pour qu'ils accordent à ces enfants de longues vies.

...une femme doit avoir une chevelure soyeuse,...

Élevé dans cette tradition, Makoto a longtemps représenté l'idéal de la femme japonaise (du moins selon les standards du village). A commencer par sa chevelure noire, soyeuse à souhait, qu'il a coupé après ses douze ans. Ses cheveux de jais tombent autour de son visage en mèches fines; une mèche, légèrement plus courte que les autres, retombant entre ses yeux noirs légèrement rouges, dissimulant son front.

...un corps souple et gracile,...

Grâce à la danse qui lui a été inculqué depuis son plus jeune âge, Makoto possède un corps fin (il pèse 60 kg) de taille modeste (1m75). L’exécution des mouvements de danse lui a donné un corps très souple et agile.

S'il n'a jamais été capable de développer de muscles de son vivant en raison de la faiblesse de son corps malade, son arrivée à Uxynael a changé cela. Il est désormais musclé sans que cela ne se voit trop.

...posséder une grâce naturelle...

Que ce soit la danse, la cérémonie du thé, l'art floral ou la calligraphie, leur apprentissage demander grâce et précision. Makoto en a gardé une fluidité dans ses mouvements et un maintien qui ferait pâlir d'envie les plus grandes reines. L'observer alors qu'il manipule ses éventails de ses longs doigts fins peut se révéler fascinant puisqu'il fait alors usage de tout ce qu'il apprit au cours de ces années d'apprentissage.

...et un visage d'une grande beauté

Un beau visage à la peau blanche est le dernier atout d'une femme idéale que Makoto peut se vanter d'avoir. S'il n'a pas de ressemblance particulière à une femme, Makoto possède des traits fins qui lui donne une apparence délicate. Ses lèvres fines s'étirent aisément en un sourire, la plupart du temps diabolique.

Finalement, ce n'est pas tant qu'il est beau mais plutôt qu'il possède un charme puissant qui lui permet de captiver les regards.





★ Caractère ★
...sweet like honey yet sharp as a thorn


Celui qui règne dans l'ombre...

Être sur le devant de la scène n'a jamais attiré Makoto. Lui, existe pour se tenir dans les ténèbres du trône. De son coin obscure où nul ne peut le voir, il tire les ficelles de sa marionnette souveraine. Il exerce dans l'anonymat le plus complet, manipulant la destinée comme il l'entend pour remplir ses objectifs.

...est serein comme le sage,...

Pour travailler efficacement à l'accomplissement de ses obscures desseins, il sait garder son calme en toute circonstances. Rien ne saurait le troubler et perturber sa sérénité. Un esprit calme c'est un esprit qui pense clairement et seul un joueur d'échec aux pensées claires peut faire les bons choix et gagner la partie.

...revêt plusieurs masques,...

S'il laisse parfois apparaître de la panique sur son visage, ce n'est qu'un des nombreux masques qu'il utilise pour tromper son interlocuteur. Passant de jovialité à souffrance, il ment et manipule les autres. Il fut un jour dit que le seul vrai sourire que l'on peut voir sur son visage et celui qu'il revêt lorsque sa victime souffre sous ses yeux. Celui qu'il montre lorsqu'il apporte son aide à quelqu'un ou lorsqu'il vous tend une des fleurs qu'il affectionne par dessus tout, sont factices; ce sont des pièges tendus à votre intention.

...tisse sa toile comme l'araignée,...

Ainsi il tisse une toile faite de manipulation et de mensonge, dont chaque fil tendu est relié à une marionnette. Ces pauvres victimes de sa manipulation sont à la fois un réseau d'information et un piège pour sa prochaine victime. Grâce à cette toile immense il est au courant de tout, contrôle tout. Rien ni personne ne saurait lui échapper une fois qu'il se trouve dans sa toile et peu savent qu'ils y sont déjà empêtrés.

...ne laisse rien au hasard,...

Mais une manipulation à aussi grande échelle ne se fait pas naturellement. Tout fait partie d'un plan élaboré avec soin. Chaque étape est minutieusement calculée pour arriver à coup sûr au résultat désirer. S'il arrive à sa victime d'entrevoir une lueur d'espoir, c'est qu'il l'a placé là. Si sa proie échappe brièvement à son étreinte c'est qu'il l'a voulu ainsi. Selon ses humeurs il créera une tragédie ou un drame romantique, détruisant sa victime méthodiquement ne lui laissant aucun doute quant à sa destinée ou laissant à sa proie une impression de liberté pour mieux la plonger dans le désespoir ensuite.

...afin d'attraper sa proie,...

Quelle que soit sa méthode, le résultat est invariable. Sa proie est prise dans ses filets sans aucun moyen de s'en sortir. Elle est laissée à sa merci et peut alors enfin voir son vrai visage. Un visage qui glace son sang dans ses veines et la fait trembler de pure terreur. Car il n'y pas une trace de pitié dans ce visage, rien que la satisfaction d'être parvenu à ses fins et la joie morbide de voir son œuvre accomplie.

...et pouvoir se réjouir de sa souffrance

Mentir, manipuler et par dessus tout faire souffrir les autres, c'est ce qu'il aime. Ce n'est pas du sadisme; sa joie ne vient pas de la souffrance qu'il inflige mais de la peur et du désespoir qui se peint sur le visage de ses victimes. Il apprécie la stratégie, le jeu et se réjouit des tragédies qu'il crée.





★ Histoire ★
The path to become a lady


Lorsque notre vie commence par la fin...

Kikuno Makoto naquit un premier janvier paisible. La neige qui était tombée toute la nuit recouvrait l'ensemble du domaine des Kikuno. Une cinquantaine de personnes de la branche principale et secondaire de la famille vivait dans l'immense domaine familiale. Ce jour-là une dizaine de femmes étaient rassemblées dans la maison principale, qui comme toutes les autres étaient construite dans le style traditionnel.

Elles se tenaient devant une porte coulissante fermée, derrière laquelle se trouvait la chambre de Kikuno Tsukasa. La jeune femme d'une trentaine d'année avait épousée le chef de famille le jour de ses dix-huit ans et s'apprêtait à mettre au jour leur premier enfant.

Un cri provenant de la chambre interrompit les bavardages des sœurs, tantes et cousines. Un silence de plomb tomba sur le groupe et elles attendirent le cœur battant. Elles poussèrent à l’unisson un soupir de soulagement lorsque les braillements d'un nouveau-né se firent entendre. Avec des exclamations de joie, les femmes partirent annoncer la nouvelle aux hommes qui attendaient un peu plus loin.

L'allégresse générale retomba quelque jours plus tard lorsque l'on commença à trouver Kikuno Makoto le premier fils et héritier du chef de famille un peu pâlichon. Lorsque les premières ecchymoses apparurent l'inquiétude devint palpable. On appela le médecin qui se précipita au chevet de l'enfant. Deux jours plus tard, le verdict était tombé. Kikuno Makoto était atteint d'un cancer et ne vivrai probablement pas au delà de vingt ans.

...on  se défend comme on peu...

Suivant la coutume familiale, Makoto fut élevé comme une fille. Il était vêtu de kimonos féminins. On lui apprit à danser le kabuki, à préparer le thé, à arranger des bouquets de fleurs et une fois par an, on le présentait aux dieux lors d'une cérémonie. Celle-ci se faisait généralement au nouvel an. Lorsqu'il eut apprit à écrire, une de ses tantes commença à lui donner des leçons de calligraphie.

Dès ses huit ans, on sut que Makoto était un prodige. Il excellait en tout, bien qu'il soit plus attiré par la danse et l'arrangement floral. Son parcours scolaire était exemplaire et il s'était révélé passionné par les jeux de stratégie. Nul ne semblait remarquer son désintérêt pour les autres ou son indifférence face à la mort.

...pour se protéger de la douleur...

Lorsqu'il eut douze ans on lui coupa les cheveux. Il rejoint l'école locale et put enfin commencer à vivre comme un garçon normal. Il avait cependant garder de ses années en tant que fille un calme et une grâce peu commune pour un garçon. Sa retenue l'empêcha de se rapprocher de ses pairs, d'autant que sa maladie l'empêchait de participer aux jeux sportifs de ses camarades masculins. Sa solitude ne le perturba pas et il ne chercha pas à se rapprocher des autres enfants. Il avait passé le plus clair de son temps seul ou en compagnie d'adultes et ne voyait pas de mal à continuer ainsi.

Cependant son indifférence à l'égard et l'intérêt qu'il commençait à éveiller chez quelques fille ne plut pas aux garçons de sa classe et il fut prit pour cible. Dans les premiers temps, ce ne fut que des injures jetés à distance. Makoto ne s'en soucia pas, ne montrant jamais aucun signe qu'il aurait ne serait-ce qu'entendu les insultes. Ceci ne fit qu'empirer les choses. Lorsqu'il eut treize ans, il lui arrivait de retrouver des insectes dans son casier. Là encore il ne réagit pas.

Sa quatorzième année fut marqué par une plus grande variété de harcèlement. Son bureau était tour à tout couvert de gribouillis insultant, placé à côté des ordures ou encore était décoré de fleurs comme on en offrait au défunt. Mais aux grands désespoir de ses bourreaux Kikuno Makoto ne semblait même pas remarquer qu'il était une victime. C'est ainsi qu'il entama sa quinzième année d'existence.

...des cauchemars vivants ou fictifs...

Cette année-là deux évènements marquèrent un tournant décisif dans sa vie. Le premier fut la mort de sa mère. Cela il ne le vit pas comme une tragédie comme on aurait pu s'y attendre mais plutôt comme un incident malchanceux. Il le ressentit comme la mort d'un animal de compagnie qui lui aurait été cher et qui aurait écrasé par une voiture. Un accident infortuné. Sa vie n'en fut pas bouleversé. Le seul changement qui en résulta fut qu'après la mort de sa mère, il n'aima plus personne. Elle avait été la seule à qui il avait donné son affection et avec son trépas il ne fut plus qu'indifférent.

Le deuxième évènement fut celui qui causa le plus de changements en lui. Cela se passa un mardi alors qu'il s’apprêtait à quitter l'école. Il descendait l'escalier lorsqu'il fut poussé par derrière. Alors qu'il se sentit chuté, il lui vint à l'esprit qu'il pourrait mourir ici même. Tout son être s'y opposa formellement. Depuis sa naissance, il s'était destiné à mourir de maladie. Il avait vécu avec cette mort comme objectif final. Il ne laisserait pas des enfants stupides gâcher ses plans!

Force de volonté ou heureux hasard, il s'en sortit sans égratignures. Le lendemain, les deux élèves qui l'avait poussé ne franchir pas les portes de l'établissement. Ni aucun des jours qui suivirent. L'un d'entre eux avait été poussé accidentellement sur les rails alors qu'il attendait son train, quelques secondes avant que celui-ci n'arrive. Il était mort sur le coup. Le second avait été agressé par des voyous et laissé pour mort dans une ruelle. Il passa le reste de ses jours dans un lit d'hôpital, n'en sortant que pour être enterré lorsque l'on décida qu'il ne se réveillerait plus de son coma. Aucun lien ne fut jamais fait avec la chute de Makoto dans les escaliers et si beaucoup remarquèrent le sourire qui apparaissait quelque fois sur ses lèvres dans les semaines qui suivirent personne ne s'y arrêta.

Ce fut peu après que les rêves commencèrent. Ces rêves il ne se les expliquait pas, n'y pensait jamais une fois réveillé. C'était toujours le même, un homme racontait une histoire à des enfants. Arrivé environ à mi-chemin il se réveillait et la nuit suivante, le rêve recommençait racontant toujours la même histoire, toujours incomplète.

...s'éloigner de la Mort qui arrive à grands pas.

Makoto entama ses seize ans avec l'intime conviction que ce serait sa dernière année. Les statistiques étaient formels: il avait peu de chance de vivre pour voir la fin de l'année. Pour lui tout était planifiés. A partir de son seizième anniversaire les visites à l’hôpital se ferait plus fréquentes, jusqu'au jour où il quitterai la maison familiale définitivement. Les jours se ressemblerait, il ne recevrait pas beaucoup de visites de sa famille. Son état empirerait chaque jour et un jour d'hiver il s'endormirait pour ne plus se réveiller.

Et tout se passe ainsi, à un détail prêt. Il avait omis dans ses plans bien construits de compter ses rêves récurrents. La nuit du 31 octobre, il entendit la fin de l'histoire et le rêve continua. Un bruit de sonnerie retentit et les enfants commencèrent à s'agiter. L'homme sourit et prononça une dernière phrase:

"Aujourd'hui, c'est le dernier jour."

Ce fut la dernière fois que Makoto devait ouvrir les yeux et il les ouvrit ce matin de premier novembre avec la certitude que tout ne faisait que commencer. N'avait-il pas vécu ses seize années en attendant ce dernier jour?

Lorsqu'il ferma les yeux quelques minutes plus tard, à 1h11 du matin précisément, ce fut avec un sourire paisible.

Et puis on finit par le début...

« Bienvenue dans les mondes d'Uxynael. Un univers inconnu de toutes les âmes mortelles, invisible aux yeux des curieux, impénétrable pour les êtres normaux. Votre mort ne devait pas arriver, mais cet avancement vous a permis de révéler votre vraie nature. Vous n'avez jamais été comme les autres, dites le vous. Si notre monde vous a ouvert ses portes, c'est que vous avez un potentiel à explorer, un don unique dont vous ne connaissez même pas l'existence. Aujourd'hui, une nouvelle vie s'ouvre à vous. »

C'est ainsi que la mort de Makoto commença. Et elle continua par son réveil dans un lit différent de celui dans lequel il s'était endormi. La première chose qu'il vit en ouvrant les yeux ce fut une femme qui l'aida à se lever et lui montra une salle de bain. Il s'y nettoya et revêtit le kimono rouge laissé à son intention. Il s'entretint ensuite avec cette femme qui ne communiquait que par télépathie et eut l'occasion de s'observer dans un miroir. Cela ne le choqua pas, étant donné qu'il ne semblait pas avoir changé d'apparence. Il lui sembla un instant que ses yeux avaient prit une teinte rouge foncé mais mit cela sur le compte de la lumière.

...on apprend à vivre en étant mort...

Il passa l'année qui suivit en Ordalie. Il y apprit à survivre, ce qu'il fit avec l'aisance d'un jeune génie et y établit des plans pour sa vie, ou mort en ce cas précis, future. Il avait glané auprès de l'infirmière qu'il avait vu à son réveil quelques informations utiles concernant Uxynael et notamment les différents métiers qu'il pourrait exercer.

Ceux-ci étaient similaires aux métiers exercés sur Terre dans des temps anciens avec l'addition de chevaliers et de la 'Confrérie Blanche'. Si les chevaliers de Treva ne l'intéressait que très peu, les mercenaires de la confrérie blanche lui parlait déjà plus. Mais l'idée de faire partie d'une confrérie le dérangeait.

Autant dire que ses plans restaient flous. Pour compenser il s'était mit à entrainer les capacités nouvelles qu'il s'était découverts. La première qu'il remarqua fut sa capacité à voir les potentiels. Cette découverte se fit par hasard. Alors qu'il se demandait si que grotte serait plus adapté qu'une cabane comme habitation, des pourcentages apparurent devant ses yeux, indiquant clairement que la grotte avait un potentiel plus fort.

Son don s'était révélé plus tardivement. Il avait eut peu de contact avec d'autres êtres vivants dans les premiers mois après son arrivée en Ordalie mise à part ceux qu'il mangeait. Mais une créature semblable à un chat finit par s'aventurer près de son habitation quatre mois environ après son arrivée. Vaguement intéressé par la présence de l'animal, Makoto avait levé le doigt pour lui faire signe d'approcher. Étonnamment le chat s'était exécuté immédiatement. Makoto en avait été étonné mais avait surtout été surpris par le fait que l'animal ne semblait pas vouloir agir ainsi. Il avait alors essayé d'autres mouvement de doigts, comprenant rapidement qu'il parvenait à contrôler les mouvements de l'animal ainsi.

L'utilité de ce pouvoir s'était aussitôt imposé à lui et il avait entreprit de s'entraîner sur tous les infortunés qui passait son chemin.

...on rencontre notre contraire...

Ce fut lors de son septième mois en Ordalie que Makoto rencontra celui qui allait vivre à ses côtés.

Il s'était aventuré près d'un lac entouré d'une végétation très dense lorsqu'il avait vu Isiel pour la première fois. Le grand cerf marchait sur l'eau, ou plutôt sur de la glace qui naissait sous ses abots et disparaissait dès que la patte blanche quittait sa surface. Makoto s'était arrêté pour observer la lente progression du gracieux animal, avec un intérêt non dissimulé. Le cerf bleu avait fini sa silencieuse marche devant Makoto et l'avait regardé droit dans les yeux.

Makoto avait lu dans le regard du cerf, sa douceur et sa gentillesse. Un message était passé et Makoto avait haussé les épaules comme pour dire: "fait comme tu veux". Il s'était éloigné laissant le cerf et le lac derrière lui. Quelques jours plus tard, Isiel était apparu devant chez lui et avait passé la journée avec lui avant de disparaitre dans les bois le soir venu. Ce manège avait continué jusqu'à ce qu'ils quittent Ordalie ensemble et commencent leur vie d'informateurs.

...et on dédie notre existence à la vengeance

Makoto s'était installé à Nirally parce qu'Isiel en appréciait le climat. Pour lui la région importait peu. Il n'avait besoin que de proie pour s'amuser. Son travail d'informateur lui convenait puisqu'il voyait plus cela comme un divertissement qu'un travail. Mais ses plans étaient formels: il avait décidé que sa vie connaîtrait un changement.

Ce changement arriva une nuit dans son sommeil. Il ne s'était pas attendu à ce qu'on lui présente le changement sur un plateau mais après tout pourquoi pas. C'est d'ailleurs ce qu'il répondit à celui qui lui proposa de rejoindre les rangs du Mal cette nuit-là.

Lorsqu'il se réveilla pour faire face à son premier jour en tant qu'Infiltré maléfique, il capta le regard désapprobateur d'Isiel et se demanda une fois de plus pourquoi cette créature si douce l'avait choisi.

Il chassa vite cette pensée de son esprit pour laisser place aux ébauches de plans qui se formaient déjà. Ce n'était pas une question de faire le mal, c'était une question de vengeance. Il avait passé sa vie à souffrir, alors il passerait sa mort à faire souffrir les autres. D'autant qu'il avait toujours aimé voir la peur dans les yeux des autres...




Mon pseudonyme fréquent est Viper, j'ai 18 ans et je suis disponible fréquemment. J'ai connu le forum à Sygridh et j'apprécie les macarons. Le code est I know that


© Halloween de Never Utopia



Dernière édition par Kikuno Makoto le Dim 22 Juin - 17:27, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nom(s) : Solhys
Prénom(s) : Haxiel
Âge : 2 ans, le 02/02
Sexualité : Homo

Capacité spéciale : Humanisation
Don : Ordinateur ambulant
Arme(s) : Aucune

Lieu de vie : Skynael
Profession : Scribe

Nom du compagnon : Kirara
Race du compagnon : Chat démoniaque
Don du compagnon : A VOIR
Date d'inscription : 13/02/2014
Messages : 223
© Copyrights : Fuuchouin Kazuki
Graphiste : Kay
Sexe : Féminin
Age : 22

MessageSujet: Re: Kikuno Makoto - Cette vie, j'en ferais une tragédie   Jeu 19 Juin - 15:11

Bon courage pour terminer ta fiche ô/


I can ask you all what I want

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uxynael-mondes.forumactif.org
Nom(s) : Kikuno
Prénom(s) : Makoto
Âge : 18 ans, le 1/01
Sexualité : Bisexuel

Capacité spéciale : Potentiel
Don : Marionnettiste
Arme(s) : Eventails

Lieu de vie : Nirally
Profession : Informateur

Nom du compagnon : Isiel
Race du compagnon : Cerf bleu (Xerneas - Pokemon X)
Don du compagnon : Glace vitale
Date d'inscription : 19/06/2014
Messages : 17
© Copyrights : Zerochan
Graphiste : Me
Sexe : Féminin

MessageSujet: Re: Kikuno Makoto - Cette vie, j'en ferais une tragédie   Jeu 19 Juin - 16:23

Merchi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nom(s) : Nikolaëvna Ivanov
Prénom(s) : Viktor
Âge : 22 ans, le 02/02
Sexualité : Les trois X

Capacité spéciale : touché sensible
Don : Aveuglement
Arme(s) : Aiguilles

Lieu de vie : Snowlia
Profession : Confrérie Blanche

Nom du compagnon : Ciel
Race du compagnon : Chien
Don du compagnon : Ailes
Date d'inscription : 19/04/2014
Messages : 18
© Copyrights : zerochan
Graphiste : moi
Sexe : Féminin
Age : 21

MessageSujet: Re: Kikuno Makoto - Cette vie, j'en ferais une tragédie   Jeu 19 Juin - 16:29

Bienvenu nakama ! On aura peut être l’occasion d'opérer ensemble vu que je suis moi même un infiltré maléfique !  Twisted Evil 
Bonne chance pour ta fiche ! ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nom(s) : Smith
Prénom(s) : Swallow Aquarius
Âge : 21 ans, le 21/12
Sexualité : Bisexuel. C'plus simple.

Capacité spéciale : Changement physique dû à l'émotionnel.
Don : Cryokinésie éternelle.
Arme(s) : Lance, arc et flèches.

Lieu de vie : Nirally.
Profession : Chevalière de Treva

Nom du compagnon : Haiko
Race du compagnon : Tigre des neiges
Don du compagnon : Flammes.
Date d'inscription : 28/05/2014
Messages : 31
© Copyrights : Zerochan - principalement fu11
Graphiste : Moi-même. Et ça se voit x)
Sexe : Féminin

MessageSujet: Re: Kikuno Makoto - Cette vie, j'en ferais une tragédie   Ven 20 Juin - 8:31

Pas mal du tout, bella, j'adore *^* Il est super trop classe ce perso *^*
Oh et... Hâte de lire l'histoire Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nom(s) : Kikuno
Prénom(s) : Makoto
Âge : 18 ans, le 1/01
Sexualité : Bisexuel

Capacité spéciale : Potentiel
Don : Marionnettiste
Arme(s) : Eventails

Lieu de vie : Nirally
Profession : Informateur

Nom du compagnon : Isiel
Race du compagnon : Cerf bleu (Xerneas - Pokemon X)
Don du compagnon : Glace vitale
Date d'inscription : 19/06/2014
Messages : 17
© Copyrights : Zerochan
Graphiste : Me
Sexe : Féminin

MessageSujet: Re: Kikuno Makoto - Cette vie, j'en ferais une tragédie   Ven 20 Juin - 12:00

Je savais qu'il te plairait avec son côté sanglant  Cool

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nom(s) : Kikuno
Prénom(s) : Makoto
Âge : 18 ans, le 1/01
Sexualité : Bisexuel

Capacité spéciale : Potentiel
Don : Marionnettiste
Arme(s) : Eventails

Lieu de vie : Nirally
Profession : Informateur

Nom du compagnon : Isiel
Race du compagnon : Cerf bleu (Xerneas - Pokemon X)
Don du compagnon : Glace vitale
Date d'inscription : 19/06/2014
Messages : 17
© Copyrights : Zerochan
Graphiste : Me
Sexe : Féminin

MessageSujet: Re: Kikuno Makoto - Cette vie, j'en ferais une tragédie   Dim 22 Juin - 17:28

Ma fiche est donc terminée, je précise que je n'ai pas relu plus que ça donc je m'excuse d'avance pour les fautes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nom(s) : Smith
Prénom(s) : Swallow Aquarius
Âge : 21 ans, le 21/12
Sexualité : Bisexuel. C'plus simple.

Capacité spéciale : Changement physique dû à l'émotionnel.
Don : Cryokinésie éternelle.
Arme(s) : Lance, arc et flèches.

Lieu de vie : Nirally.
Profession : Chevalière de Treva

Nom du compagnon : Haiko
Race du compagnon : Tigre des neiges
Don du compagnon : Flammes.
Date d'inscription : 28/05/2014
Messages : 31
© Copyrights : Zerochan - principalement fu11
Graphiste : Moi-même. Et ça se voit x)
Sexe : Féminin

MessageSujet: Re: Kikuno Makoto - Cette vie, j'en ferais une tragédie   Dim 22 Juin - 20:12

Ooooh, comment as-tu deviné ? *c'est marqué sur ton front, idiote !* J'pensais l'avoir caché...

L'histoire elle aussi me plaît o/ Un physique blanc, un caractère noire, mais une histoire dans les nuances du gris. Plus les nuances sombres mais... j'sais pas. J'adore. Voilà *.*

Good luck for your validation, dear Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nom(s) : Solhys
Prénom(s) : Haxiel
Âge : 2 ans, le 02/02
Sexualité : Homo

Capacité spéciale : Humanisation
Don : Ordinateur ambulant
Arme(s) : Aucune

Lieu de vie : Skynael
Profession : Scribe

Nom du compagnon : Kirara
Race du compagnon : Chat démoniaque
Don du compagnon : A VOIR
Date d'inscription : 13/02/2014
Messages : 223
© Copyrights : Fuuchouin Kazuki
Graphiste : Kay
Sexe : Féminin
Age : 22

MessageSujet: Re: Kikuno Makoto - Cette vie, j'en ferais une tragédie   Mar 24 Juin - 14:05


√alidation

√ Les Mondes d'Uxynael ont le plaisir de vous accueillir sur leurs terres de nouveau et la fondatrice vous remercie pour votre inscription.

Suite à une lecture attentive de votre fiche, Monsieur Makoto, je n'ai rien à dire et je vous félicite.

Je vous ouvre dés à présent les portes sur tout le contenu des Mondes d'Uxynael.

★ Vous pouvez d'ores et déjà demander un logement. N'oubliez pas de nous fournir une image et une description afin que votre propre section soit ouverte dans votre lieu de vie. Dans le même sujet, vous pouvez également proposer plusieurs autres lieux pour agrandir le forum (nous en aurions sérieusement besoin).

★ Vous devez remplir votre profil avec toutes les informations demandées. Et n'omettez pas de renseigner les copyrights de votre personnage ainsi que le graphiste qui vous a fait votre avatar.

★ Vous avez l'autorisation de faire une demande de RP et l'obligation de vous créer une fiche de RP dans la bonne section. Ce n'est qu'une question de praticité pour nous, afin de juger si vous êtes actif ou non. Rien de bien méchant, voyez-vous ?

★ Nous souhaitons que vous pensiez à voter régulièrement pour les Mondes d'Uxynael afin que l'on monte dans les grilles de classement. C'est une façon simple de nous faire connaître et vous n'avez qu'à cliquer sur les liens, qui sont situés dans un onglet de la page d'accueil.

★ Si vous avez un forum, n'hésitez pas à proposer un partenariat entre nos deux sites. Nous serions très heureux de faire de la publicité pour vous, mais cela nous donnerait également un coup de pouce.

★ La section flood et le coin des talents cachés vous sont également ouverts, alors n'hésitez pas à participer à la vie du forum et à ouvrir des sujets.

Vous êtes maintenant apte à partir voyager. Déployez vos ailes et prenez votre envol !


I can ask you all what I want

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uxynael-mondes.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Kikuno Makoto - Cette vie, j'en ferais une tragédie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kikuno Makoto - Cette vie, j'en ferais une tragédie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je me ferais bien 1 petite partie moi!!!!!
» eldars cette fois ci ! ^^
» Depuis le temps que je patiente dans cette chambre noire ...
» ORGANISATION BALADE CETTE SEMAINE
» Comment crée une nouvelle ligne de bus ?! (Désolé pour si y avais deja cette article)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Personnage :: Présentations :: Présentations validées-