AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

  Ce qu'il y a après la Mort [Jeren & Makoto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nom(s) : Kikuno
Prénom(s) : Makoto
Âge : 18 ans, le 1/01
Sexualité : Bisexuel

Capacité spéciale : Potentiel
Don : Marionnettiste
Arme(s) : Eventails

Lieu de vie : Nirally
Profession : Informateur

Nom du compagnon : Isiel
Race du compagnon : Cerf bleu (Xerneas - Pokemon X)
Don du compagnon : Glace vitale
Date d'inscription : 19/06/2014
Messages : 17
© Copyrights : Zerochan
Graphiste : Me
Sexe : Féminin

MessageSujet: Ce qu'il y a après la Mort [Jeren & Makoto]   Lun 30 Juin - 19:09


Ce qu'il y a après la Mort
 
Statistiques: l'homme a 100% de chances de mourir une fois dans sa vie.
Denis Langlois

S'il y avait bien une chose que Kikuno Makoto pouvait affirmer sans le moindre soupir mensonger, c'était que tout être vivant, et tout particulièrement l'Homme, avait la certitude de mourir un jour. Le jour en question arrivait plus ou moins tôt en fonction de l'individu. Certain le connaissait avec précision, comme lui, d'autre ignorait tout de ce moment ou la fatalité les rattraperai. Dans tous les cas, seuls ceux qui avait passé le cap de la mort pouvait se vanter de savoir ce qui arrivait après. Makoto faisait partie de ces heureux informés.

Pour lui, la Mort avait marqué le début de son existence. Si sa 'vie' n'en avait eut que le nom tant il l'avait dédié au savoir que sa Mort approchait à pas de géant, sa 'mort' avait été à la fois une libération et le commencement de sa Vie. A ce jour, mourir signifiait pour Makoto arriver à Uxynael. Bien entendu, il était évident que tous ceux qui mourraient ne se retrouvaient pas dans ces mondes étranges. Si tous les morts étaient arrivés comme lui à Uxynael, les mondes seraient surchargés, ce qui n'était pas le cas. Il était donc naturel qu'il forme l'hypothèse d'une seconde option qui toucherait la majorité des morts, Uxynael n'étant la destination que de rares privilégiés. Il y avait d'ailleurs peut-être plus que deux chemins post-mortem possibles. S'il y en avait deux, il pouvait aussi bien en avoir trois, quatre ou beaucoup plus.

La vraie question qui se posait alors était: quel était le ou les destins qu'empruntaient les défunts n'arrivant pas à Uxynael?


Je m'étonne que la plupart des hommes aient si peur des spectres, eux qui acceptent si facilement de parler aux morts dans leurs songes.
Marguerite Yourcenar

Évidemment la première réponse venant à l'esprit était: les fantômes. De nombreuses cultures envisagent la mort comme un territoire autre peuplé d'êtres et de créatures fantastiques. Les fantômes sont censés être l’âme des défunts restant à parcourir soit la Terre soit l'autre-monde. Ces légendes n'avaient pu naître d'elle-même sans qu'il n'y ait une part de vérité, une base à cette explication trouvée par la race humain il y a des siècles.

C'est exactement ce que pensa Makoto, ce matin-là, assis devant son bureau, les portes en papier menant au jardin grandes ouvertes. Devant lui, sur une table basse, se trouvait un échiquier sur lequel étaient placés des figurines en bois d'échec et des pions plats du jeu de dames. Makoto jouait avec un cavalier noir qu'il tenait dans ses longs doigts fins. Le jeune homme ne regardait pas le plateau mais son jardin, un sourire calculateur flottant sur ses lèvres.

Si c'était des spectres qu'il lui fallait, il savait où en trouver.


Parfois, les mystères sont plus excitants que les explications.
Roald Dahl

L'épave du Listoria se trouvait au Port Alessa où se vendaient toutes sortes de marchandises. La rumeur courait qu'il était habité par des revenants, ou peut-être était-ce des fantômes. En tout cas: 'rien qu'un bon vivant ait envie d'approcher', selon les dires d'une marchande de tissus. Et qui était-il pour ne pas croire aux paroles d'une bonne femme superstitieuse?

Un rire doux s'échappa des lèvres de l'informateur alors qu'il contemplait l'épave du vieux navire, le cheval noir toujours entre ses doigts.

Il n'avait pas mit longtemps a décider de venir visiter l'épave. Les mystères étaient intéressants et il avait eut vent d'autres rumeurs qui disaient que: 'c'est pas des fantômes c'des types louches, moi j'vous dit', d'après les paroles du marchand de poissons local. Des bandits, des criminels et autres charmants individus peupleraient donc cette ruine du passé. Quoi de mieux pour tuer le temps? La décision avait donc été vite prise et il s'était rendue au Port Alessa le plus tôt possible.

Il se trouvait donc désormais face à la sinistre épave. Il l'examina attentivement l'air ravie, caressant du regard le bois pourrie, les cordages couverts d'algues et l'obscurité inquiétante qui envahissait le moindre recoins du navire. Satisfait de son examen, il se dirigea d'un pas léger vers l'épave et s'engouffra dans ses entrailles.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA


Dernière édition par Kikuno Makoto le Sam 16 Aoû - 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nom(s) : Rezno Aixeta
Prénom(s) : Jeren
Âge : 22 ans, le 22/01
Sexualité : L'humain avant l'aspect

Capacité spéciale : Empathie
Don : Métamorphe Griffon
Arme(s) : Hallebarde

Profession : Apprentis de la Confrérie Blanche

Nom du compagnon : Wyrd
Race du compagnon : Chiro-gobelin
Don du compagnon : Estomac dimensionnel
Date d'inscription : 07/07/2014
Messages : 22
© Copyrights : Moi-même
Graphiste : Idem
Sexe : Féminin
Age : 25

MessageSujet: Re: Ce qu'il y a après la Mort [Jeren & Makoto]   Sam 16 Aoû - 1:16






Ce qu'il y a après la Mort
feat Kikuno Makoto





C'était beau, horriblement beau, un rêve à perte de vue que de voir cet horizon se faire enflammé par les rayons d'un soleil se levant par-dessus la surface de l'eau. Jeren aurait pu s’y perdre pendant des heures. Goûter à cette immensité lui procurait une réelle satisfaction. Il ressentait déjà en lui l'appel de cette étendue mystérieuse et insondable. La mer, même de son vivant il n'avait jamais eu l'occasion de la voir et à présent qu'il l'avait rien que pour lui, si l'envie lui prenait, il n'avait qu'à déployer ses ailes et… Wyrd se laissa chuter du haut de sa tête sur ses genoux pour lui présenter sa gueule grande ouverte, réclamant son petit déjeuné. Tiré de ses songes le brun lui lança un regard accusateur. Lui qui n'avait pas besoin de s'alimenter, comme s'il ne pouvait pas attendre plus longtemps. Se levant d'une impulsion des chevilles, le jeune homme sauta du toit sur lequel il s'était perché pour contempler le lever de l'astre solaire et rejoint les rues principales de port Alessa. Il trouverait bien plus facilement une boulangerie en quittant les quartiers résidentiels et en se rapprochant de l'eau.

Le tout jeune Mercenaire était arrivé à l'aube aux abords de la ville portuaire. Quand bien même il s'était sentit pressé de découvrir l'océan il n'avait résisté au besoin de profiter du spectacle qui s'offrait à lui. Un travail ? Non, il avait été attiré dans la région comme le touriste qu'il n'a jamais été de son vivant. Il avait quelques sous en poche, et avec un Don comme le sien, se priver d'explorer ce nouveau monde serait du gâchis. Ce n'est pas comme si il n'était pas libre ; il l'était. D'autant que depuis sa mort, il savait qu'il devrait se trouver des activités pour ne pas sombrer. Il devait rester fort, l'être pour les siens.

Assis sur le sable encore frai de la nuit Jeren et son compagnon savouraient chacun leur brioche chaude en profitant de l'air iodé. Le flux et reflux étaient lents, reposants et étrangement mélodieux lorsque l'on fermait les yeux. Le jeune homme regretta de ne pouvoir se jeter à l'eau. Il avait vu des boutiques proposant des maillots de bains en vitrine, le problème pour lui était l'idée d'en porter un et exhiber ses cicatrices qui le complexait tant. A son côté la petite balle ailé avait fini de manger depuis longtemps et commençait à se faire un bain de sable. Jamais à court d'idées pour attirer son attention. Après quelques minutes, le brun décida qu'il était temps de lever le camp et partit longer la côté à pieds. Wyrd le suivit alors en volant à ses côtés. Le peu de temps qu'il avait passé dans les rues commerçantes avait suffit à ce que le Mercenaire ait vent d'une épave prétendue "hantée". N'ayant pas vraiment de meilleur programme pour l'instant il décida d'aller s'y hasarder. Ce n'était pas là pour lui une épreuve de courage ou de la curiosité mal placé. Les revenants, il n'y avait jamais cru car c'est un rationaliste inconditionnel. Cependant, il fallait bien avouer que ce monde était bien différent, et lui avait déjà fait voir des choses inexplicables. Alors pourquoi ne pas se rendre dans un  endroit où il pourrait assouvir son désir de se perdre dans ce qui le dépassait littéralement.



Le Listoria était tel qu'il se l'était représenté. Un vieux tas de bois gorgé d'eau posé sur le sable, léché à sa moitié par les vagues et parasité par une foule de balanes, moules et algues. En revanche la grotte marine qui lui servait d'écrin, ça il n'y avait pas songé. A juger la hauteur à laquelle les animaux s'étaient installés il devinait aisément où l'eau pouvait monter à marée haute. En temps normal il se serait rapidement désintéressé et aurait tourné les talons mais il y avait dans le sable des empreintes qui faisaient route vers l'intérieur de la carcasse éventré. Quelqu'un était entré aujourd'hui, cela ne pouvait être que ça car pendant la nuit le reflux aurait tout effacé. " Tssk ! " Poussa-t-il en pariant qu'un plaisantin n'avait que ça à faire de venir passer ses journées à faire croire que des âmes hantaient le lieu. Nonchalamment il entra aussi dans le ventre de la bête.

Après quelques minutes de progression Jeren avait remarqué que le plancher était par endroits très fragile, d'autant que sa quasi-totalité grinçait sous ses pas. Une bonne partie de la cale était immergé, et la position penchée du bâtiment avait par endroit renversé des tas de vieux tonneaux, caisses, poutres, obstruant certains passages pour une échelle humaine. D'un geste sec de la tête le Mercenaire en herbe fit comprendre au reptile volant qu'il souhaitait qu'il aille jeter un œil. Ce que fit Wyrd dans une attitude jovial, comme à son habitude. Pendant qu'il attendait le jeune homme tenta bien d'humer l'air mais la seule chose qu'il sentait était celle du bois pourri. Niveau vibrations c'était aussi peine perdu, toute l'embarcation semblait bouger encore et grinçait sans cesse.

- Wyyyrd ?... S'inquiéta-t-il de ne pas le voir déjà de retour. Avait-il encore trouvé une cochonnerie à avaler ?…  

HRP:
 

© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zugartdose.tumblr.com/
Nom(s) : Kikuno
Prénom(s) : Makoto
Âge : 18 ans, le 1/01
Sexualité : Bisexuel

Capacité spéciale : Potentiel
Don : Marionnettiste
Arme(s) : Eventails

Lieu de vie : Nirally
Profession : Informateur

Nom du compagnon : Isiel
Race du compagnon : Cerf bleu (Xerneas - Pokemon X)
Don du compagnon : Glace vitale
Date d'inscription : 19/06/2014
Messages : 17
© Copyrights : Zerochan
Graphiste : Me
Sexe : Féminin

MessageSujet: Re: Ce qu'il y a après la Mort [Jeren & Makoto]   Ven 22 Aoû - 9:34


Ce qu'il y a après la Mort
 
Il nous faut savourer le temps qui nous est donné. Parce que tout pourrait s'arrêter du jour au lendemain, et que personne ne sait jamais quand ni comment.
Jonathan Coe

Marcher dans une épave était une expérience plutôt curieuse. Malgré l'obscurité, Makoto discernait sans mal les squelettes appartenant sans doute aux marins du Listoria figés pour l'éternité dans leurs dernières actions. L'un était arc-bouté aux cordes, ou du moins il semblait qu'il l'avait été: ses os était désormais entremêlés aux cordages; l'autre était assis sur un tabouret, le haut du squelette s'étant affaissé il y a bien longtemps. De cela il ressortait que la vie sur ce bateau s'était arrêté subitement et sans préambules.

Et Makoto devait bien le reconnaître, il y avait une différence entre le savoir et le voir. Le voir était doublement intéressant.

Il aurait aimé voir les expressions des marins lorsqu'ils s'étaient rendus compte qu'ils faisaient naufrages. Avaient-ils été terrorisés? Calmes? Ou s'étaient-ils endormis sans même s'en rendre compte? Que de questions auxquels il ne pouvait répondre. Cela ne le dérangeait pas. Il aimait les mystères et se réjouissait à chaque nouvelle question sans réponse.

L'humour bleu ciel et rose bonbon, ça n'existe pas. L'humour c'est noir.
Jean-Louis Forunier


Makoto était sur le point de sortir sur le pont de l'épave, lorsque du bruit l'alerta à la présence de quelqu'un d'autre. Il tendit l'oreille et se dirigea à pas de velours vers le massacre sonore que la personne ou créature faisait. Il ne lui fallut pas longtemps pour découvrir l'auteur du bruit. Un familier, étrange alliance entre le dragon et le crapaud, voletait de ci de là. Eut-il été ordinaire Makoto aurait émit sa surprise devant le fait que l'animal soit capable de voler. Il y avait en effet quelque chose de surprenant à voir ce tas de graisse décoller avec des ailes aussi petites en comparaison. C'était un peu comme voir un oiseau obèse planer avec des ailes atrophiées.

N'étant pas quelqu'un d'ordinaire, Makoto préféra s'attarder sur le fait que s'il y avait un familier en ces lieu, il y aurait nécessairement un 'mort'. Un sourire sadique apparu sur ses lèvres. Un jouet était arrivé, n'était-ce pas merveilleux? Il ferma les yeux quelques instants puis les rouvrit fixant la bête intensément. Une suit de nombres apparut dans son champ de vision. Il semblait que l'animal avait un fort potentiel en tant qu’appât. Parfait. D'un vif mouvement de main il attrapa la chose dans ses fils invisible et le força à partir à la suite de Makoto.

L'homme et la bête débouchèrent l'un à la suite de l'autre sur le pont. Abattant son index vers le bas, Makoto maintint l'animal en place tandis que lui se dirigeait vers un poste d'observation adéquate. Avant de s'éclipser, il déposa délicatement sa pièce d'échec, le cheval noir, sur le sol,à côté de l'hybride qui semblait figé dans les airs à quelques centimètres du sol. Ceci fait, il contourna le bâtiment du capitaine duquel il venait de sortir, monta quelques marches et se retrouva au dessus dudit bâtiment, avec une vue imprenable sur le pont du vaisseau.

Là, il ferma les yeux à nouveau pour les rouvrir quelques instants plus tard. Fixant les planches entourant l'animal et la pièce d'échec, il examina leurs potentiels. Un rire de satisfaction lui échappa lorsqu'il fut assuré que les planches avaient 99% de chances de céder sous un poids aussi brusque que conséquent. Elles ne céderaient pas si un adulte marchait dessus, ce qui était le principale. Un sourire 'doux' étira ses lèvres. Il ne restait plus qu'à attendre son invité de marque pour que le jeu puisse commencer.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nom(s) : Rezno Aixeta
Prénom(s) : Jeren
Âge : 22 ans, le 22/01
Sexualité : L'humain avant l'aspect

Capacité spéciale : Empathie
Don : Métamorphe Griffon
Arme(s) : Hallebarde

Profession : Apprentis de la Confrérie Blanche

Nom du compagnon : Wyrd
Race du compagnon : Chiro-gobelin
Don du compagnon : Estomac dimensionnel
Date d'inscription : 07/07/2014
Messages : 22
© Copyrights : Moi-même
Graphiste : Idem
Sexe : Féminin
Age : 25

MessageSujet: Re: Ce qu'il y a après la Mort [Jeren & Makoto]   Dim 24 Aoû - 16:12






Ce qu'il y a après la Mort
feat Kikuno Makoto





Il devenait impatient à attendre le retour de son ami. Jeren s'était mit à faire les cents pas quasiment sur-place en son rongeant les ongles. Non pas qu'il s'inquiétait, son familier était très solide –ça il l'avait remarqué lorsqu'il avait mit un coup de pied dedans la première fois-. Juste que ça l'agaçait qu'il ait prit sans prévenir l'initiative d'aller explorer plus loin. Partant de l'autre côté, il se dit qu'il finirait bien par lui tomber dessus.

Parfois tout juste assez large pour puisse passer, le nouveau chemin était un peu plus ardu mais praticable. Grace à un trou dans le plafond, il pu quitter la cale pour déambuler dans l'Entrepont, là où se situait les anciens appartements de l'équipage et diverses soutes. Ca et là se trouvaient des squelettes, parfois incomplets. Cette vue le gênait beaucoup car cela lui faisait penser à son ancien corps et par association à savoir si sa famille avait pu le récupérer. Pourtant subitement la main à sa bouche, Jeren eut l'impression qu'il n'avait pas bien été loin de rendre sa brioche sur le plancher.

Une impression néfaste balaya alors ses songes. Il ressentait la désagréable sensation que lui procuraient les sentiments malveillants. Cet être, il pouvait sans la moindre hésitation affirmé qu'il se trouvait quelque part au dessus de lui, et cela couvrait presque ce petit fumé de détresse. La situation était claire pour lui, Wyrd avait des ennuis, mais il pouvait presque entendre la voix de son compagnon l'avertir de ne pas l'approcher. Chose aussi absurde qu'inexplicable car son ami ne parlait pas. Jeren écouta néanmoins ce que lui disait son instinct, et plutôt que d'aller en direction de l'écailleux, il suivit l'émanation qui le conduisit jusqu'à la cabine du capitaine. Montant debout sa la table, il se trouvait juste en dessous de l'individu.

Regardant ses deux mains se changer en immenses serres il se préparait à devoir affronter cette personne qui possédait certainement un Don plus redoutable que le siens. Sous la rage du moment ses joues, ses cheveux et ses épaules s'étaient parsemées de quelques plumes grises. Serrant sa patte droite en poing il fit exploser le plafond/plancher en un coup et s'empara de la jambe la plus à sa portée. La personne qu'il tenait, il lui fit littéralement traverser les planches pour la lancer contre le sol de la cabine.

© Jawilsia sur Never Utopia



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zugartdose.tumblr.com/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ce qu'il y a après la Mort [Jeren & Makoto]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce qu'il y a après la Mort [Jeren & Makoto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Monture qui tappe après la mort de son cavalier en défis
» Discussion générale
» L'après Roi Liche
» Megaupload est mort...
» [Chevalier de la mort] Maîtres des Maleterres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les mondes d'Uxynael :: Port Alessa :: Épave du Listoria-