AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 Aaron G. Nightray ⎯ Weightless.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nom(s) : Nightray
Prénom(s) : Aaron Galadriel
Âge : 20 ans.
Sexualité : Homosexuel

Capacité spéciale : Vitesse
Don : Aérokinésie
Arme(s) : Chaines

Lieu de vie : Nirally
Profession : Chevalier de Treva

Nom du compagnon : Fëanor Del Aël
Race du compagnon : Tigard • Tigre | Léopard
Don du compagnon : Manipulation psychique
Date d'inscription : 12/04/2014
Messages : 33
© Copyrights : Judal © Magi
Graphiste : © Light
Sexe : Féminin

MessageSujet: Aaron G. Nightray ⎯ Weightless.   Dim 13 Avr - 13:23


★ Nightray Aaron ★



▬ Nom(s) : Nightray
▬ Prénom(s) : Aaron Galadriel
▬ Âge (date de naissance sans année) : 19 ans (19/05)
▬ Sexualité : Homosexuel
▬ Originaire d'Irlande, Newport

Code:
Judal (Magi) ▬ Aaron G. Nightray



▬ Date et heure du décès : le 19/05 à 09H15.
▬ "Cause" du décès : Noyade, suite à un accident de voiture.
▬ Capacité spéciale : Vitesse.
▬ Don : Aérokinésie.
Spoiler:
 
▬ Arme : Des chaines.
Spoiler:
 
▬ Camarade : Ahlya ♥
▬ Lieu de vie : Nirally.
▬ Profession : Chevalier de Treva.

Code:
Vitesse ▬ Aaron G. Nightray
Code:
Aérokinésie ▬ Aaron G. Nightray
Code:
[url=http://img4.wikia.nocookie.net/__cb20120722044807/hunterxhunter/images/f/fd/Kurapika-chains2011.png]Des chaines[/url] ▬ Aaron G. Nightray


Fëanor del Aël
Si l'on pouvait inciter les gens à se courber par un regard, je le ferais.


Le symbole d'un félin.

Imposant. Majestueux.
Tels sont les mots, qui sans nul doute le représente au mieux. Il incite au respect, exposant aux yeux des Hommes une puissance envoutante. Le comparer à un de ses animaux que j'ai connu n'est pas envisageable. Unique et étrange. Il l'est, autant qu'il est à la représentation emblématique d'un fier tigre de mon Monde. Ce corps de prédateur, encore adolescent, est d'une souplesse à toute épreuve. Bien que mesurant 1,4 mètre de longueur et ne dépassant pas les 100 kg, son étonnante robe interpelle. Appelant à la comparaison. Tigre ou léopard ? Flamboyante, tachetés et rayés. Tel est le pelage de cet animal. Et, tandis que sa silhouette, plus mince qu'un tigre ordinaire, offre un agréable mixte entre les deux félins, le plus intriguant reste ce bandage surplombant deux prunelles émeraude, bordées d'or. Respect et sagesse, sont les deux adjectifs correspondant à son regard. Mais, pourquoi un tel pansement ? Car, ses yeux sont les reflets de son don difficilement contrôlable...

Le symbole d'une amitié.
Entre eux, c'est une histoire tumultueuse entre un félin paresseux et un homme têtu. Si l'un comme l'autre, veille sur son voisin, il n'est pas rare de les entendre, ou plutôt, les voir se disputer. S'en donnant à cœur joie. Pourtant, ils sont toujours fourrés ensemble, même lorsqu'il s'agit de dormir. Car, de nombreuses habitudes se sont insinuées. Dormant l'un contre l'autre, s'inquiétant aisément pour son prochain. Finalement, ils sont extrêmement proches, fusionnels, un esprit de franche camaraderie.

Le symbole d'un don indésirable.

Manipulation Psychique. Tel est ce pouvoir dont il a hérité. Un cadeau empoisonné. Il comprend, il entend, il ne peut y échapper. Un regard et il sait. Une pensée, une réflexion, un secret. Tout devient sien, devenant un havre de bruit dans son esprit. Son âme n'est pas que sienne, mais celle d'autrui. Qu'il le veuille ou non, on l'a gratifié d'un don lui permettant d'entendre l'âme des gens, de pouvoir communiquer avec eux et manipuler leurs sens. Il n'aime pas ce présent, je le sais. Et, ce bandage est le symbole de sa douleur. Par ce dernier, je restreins son pouvoir, tandis que je lui ai promis d'être le seul à accaparer toutes ses pensées. Car, l'aider est mon devoir et sa souffrance, un fardeau pour nous deux.


Code:
[b]Fëanor del Aël[/b], Daesiy // Akeli ▬ [i]Aaron G. Nightray[/i]
[b]Manipulation Psychique[/b], Fëanor del Aël ▬ [i]Aaron G. Nightray[/i]




Physique


La première impression. C'est inévitable, c'est un fait. Le premier jugement que l'on posera sur vous, sera en grande partie dû à votre apparence. Bien souvent trompeuse, d'ailleurs.

J'ai troqué un physique de gamin presque viril, pour une apparence des plus déstabilisantes.

Ce seront les mots qu'il pourrait prononcer. À son bon vouloir, car après tout, on ne peut nier qu'il s'est métamorphosé. Échangeant une silhouette de jeune adulte en quête de maturité, pour une allure plus frêle, moins masculine. S'il n'était déjà pas bien épais, il a dû perdre quelques kilos entre les mondes. Gagnant néanmoins en musculation et quelques pectoraux qu'il ne possédait pas avant. Si sa virilité peut à présent être remise en question, il regrette amèrement celle-ci. Il n'était pas une armoire à glace, mais avant, jamais il n'aurait pu être confondu avec le sexe opposé. À moins que celui-ci ne désigne Ahlya. Il est devenu un homme ne dépassant pas le mètre soixante-treize, tandis qu'il en faisait bien dix de plus auparavant. Si ce n'est son allure svelte, presque androgyne, il n'en reste pas moins, bel et bien un homme à la peau toujours aussi blanche, mais accrochant avec facilité les rayons solaires. Dorant gentiment cette peau opale. L'unique marque sur ce corps, sortant des quelques cicatrices qu'il possède, c'est ce tatouage. Ce symbole de deux ailes, se rejoignant sur ses omoplates.

Mon souhait n'a pas été écouté, car j'aurais aimé ressembler davantage à un homme...

Autre point, sur lequel il est relativement acerbe, c'est son visage. Les traits masculins, bien dessinés, mais assez carré qu'il possédait n'existe plus. Il ne reste que des lignes étonnement fines, légèrement efféminé, que son visage arbore. Rien de bien masculin, si ce n'est ces yeux en amande, bordés de longs cils, prestige qu'il a gardé de sa vie passée. Naviguant entre rubis et améthyste, adieux douces prunelles à la couleur ambrée. Ce n'est plus qu'un souvenir. D'une clarté envoutante, ses iris possèdent la capacité d'adoucir les mœurs, ne se refroidissant que rarement. Le reste de son visage s'accorde avec ses yeux. Des lèvres fines, souvent pincées et mordillées. Un nez, quelque peu en trompette et des pommettes relativement hautes. Rien de bien transcendant en soit. L'on remarque que ses oreilles sont percées et qui lui arrive d'y faire pendre une ou deux boucles d'oreille.

J'ai perdu mon héritage, celui de notre famille, pour obtenir cette étonnante crinière...

S'il devait énumérer tous les points négatifs de sa nouvelle chevelure, il s'éterniserait inutilement. Car, bien qu'ayant perdu les touches de roux représentatif de son pays natif. De longues mèches, pouvant faire jalouser les femmes. Cendré ou d'ébène, ses longs fils noirs aux reflets bleutés. Généralement noué en une longue tresse, lorsqu'ils sont laissés à l'air libre, ses cheveux lui tombent aux chevilles. Autant dire, que peu pratique pour se déplacer, ils sont néanmoins beaux, d'une douceur agréable.

Si mon style vestimentaire a évolué, j'ai fini par m'y faire.

Son style est assez curieux, du moins, lorsqu'on n'est pas habitué à le fréquenter. Jamais, il n'aurait pensé un jour avoir l'envie de se trimballer ainsi et pourtant, aujourd'hui, il le fait sans se préoccuper des regards. Il porte un chunnari indien autour de son cou avec un petit choli noir, et de courtes manches qui laisse son vendre à découvert, offrant aux yeux des autres une vue des plus intéressante. Ajouté à cela, une robe de jambe indienne, qui s'arrête à ses chevilles. Il lui arrive même de se promener sans chaussures. À quoi bon marcher, quand on peut flotter ? Accessoirisant le tout par des bracelets Bangles argent qui s'étendent de ses coudes et sur ses poignets, ainsi qu'un collier, parfois serti un rubis au centre, inspiration venue des danseurs folkloriques du Rajasthan. Un look des plus curieux, bien qu'il fasse l'effort de s'habiller beaucoup plus simplement pendant les rondes.

Pour les curieux, il était ainsi, un Irlandais des plus classiques.




Caractère



❖ Si l'on devait passer au peigne fin la personnalité de tout homme, le temps qu'on y accorderait, serait indéniablement très long. Car, il n'est jamais aisé de définir et juger autrui. À l'inverse, l'apparence, le regard et les gestes apportent les indices nécessaires. C'est ainsi qu'Aaron apparait avant tout comme un garçon calme et solitaire, mais surtout très lunaire. Une sorte de pierrot...

Rêveur. Constamment perdu. Perdu dans un monde céleste, dans les nuages. À mille pieds au-dessus de la terre. Sans être inconscient de la réalité, il navigue entre ciel et cette dernière. L'imaginaire prend tout son sens avec Aaron, lui permettant d'échapper, de fuir ce qu'il craint, ce qu'il ne veut pas voir. Non, il n'est pas lâche. Simplement, étrange de par ce regard voilé par le rêve. Car, oui, c'est cela, il est un peu lunaire finalement et aériens dans sa manière d'être. Apportant souvent aux autres, une vision outre, souvent original.



Dormeur. Ces proches aiment à le comparer à un chat et loin d'être dénué de sens, celle-ci correspond plutôt bien au garçon. Il dort roulé en boule, mais surtout, il aime dormir, ayant cette mauvaise habitude de pouvoir s'endormir presque n'importe où. Sans ce soucier d'autrui. Sa naïveté, mêlé à ce manque de méfiance, font de lui un garçon plutôt étrange. Une sorte de chat de gouttière...



Détaché. Doté d'un certain flegme, de cette attitude parfois irritante, prêtant à confusion, il apparait comme un jeune adulte indifférent, presque insouciant. Malgré les apparences, ce n'est qu'une mauvaise interprétation. Ce détachement, cette capacité à se défaire de ce qui l'entoure est naturelle, telle une carapace lui permettant d'avoir un recul sur ce qui l'entoure, sans se blesser. Il a simplement ce besoin de se défaire des gens, d'avoir son espace.



Solitaire. Ce besoin d'être seul, ce regard emprunt de douceur a parfois envie de s'éloigner de la civilisation. Il n'est pas effrayé par la solitude, l'unique fait qui pourrait le faire revenir sur ces pas, c'est sa sœur, sur laquelle il veut veiller. A l'inverse, il peut aisément disparaître des radars pour aller.

Renfermé. 
Aaron est aussi ce genre d'adulte, pouvant vous écouter avec bienveillance, avec une certaine noblesse, car jamais il ne jugera quelqu'un au premier regard, à moins qu'il ne soit énervé. À l'inverse, se confier est pour lui bien compliqué, tellement, que cela ne lui traversera pas l'esprit. Sa mauvaise habitude à tout garder pour soi-même est ancré à l'intérieur de son corps et lui faire cracher quelques brides d'aveux n'est point aisé. Pourtant, il en aurait bien besoin. Car, à force de tout garder pour lui-même, sa carcasse lourde finira par s'effriter et il craquera dans un moment inopportun.

Bienveillant. Car sa vision du bonheur passe par celui d'autrui. Il apprécie le sourire de son prochain, le rire communicatif d'un enfant ou l'entraide. C'est son avis, sa pensée, mais il part d'un principe simple, fondamental à ses yeux. Si tous avaient la bienséance et la volonté de donner un brin d'affection à son entourage, tout pourrait être plus simple, plus joyeux. Peut-être est-ce utopique ou naïf de sa part, mais une chose est certaine, il n'hésitera pas à tendre la main si besoin.



Compréhensif. Tout est logique et dans la continuité de précédemment. Sans juger, sans préjugé, simplement avec un regard extérieur, il écoute avec ou sans intérêt ce que l'on peut se dire. Quoi qu'il soit, il acceptera sans broncher l'avis d'un autre, même si ce dernier se trouve en totale opposition avec le sien, bien qu'une grimace est vite fait d'apparaitre pour montrer son désaccord. À l'inverse, s'il part du principe que chacun à sa propre vision des éléments, il n'apprécie pas qu'on rejette la sienne, pire, qu'on vienne à le juger. Car, si cela ne va que dans un sens, il risquerait de montrer les crocs, ou de mordre.



Déterminé. 
Malgré tout, l'emprunte de volonté que l'on ressent chez cet homme est réelle et à toute épreuve. Abandonné n'étant point un mot dont il a connaissance, ce souci de toujours vouloir faire mieux, cette ténacité et ce courage, virant à la témérité, ont fait pencher la balance, transformant l'effort et la bonne énergie, en obstination pure et dure. Parfois, difficilement supportable. Avouant que lui enlever une idée qu'il a en tête est un bien difficile labeur.



Combattif. Cette nature de calme apparent, peut aisément se transformer en un esprit des plus aiguisés. Sans pitié, sans hésitation. Il devient étonnement sur de lui, oubliant l'incertitude qui vrille facilement ses entrailles. Les habitudes laissent place à l'instinct et les raisons s'envolent à moitié. Combattant, oui, mais pas cruel. Guerrier, et non mercenaire. Résistant, mais pas suicidaire. Il possède la capacité d'évoluer le danger et de l'éviter. Courageux et téméraire, mais si la fuite est l'ultime solution, il optera pour celle-ci...

❖ Ce maigre - ou non - résumé, n'est que la première couche d'un panaché de défauts et de qualités dont regorge ce jeune homme. Il est à la fois simple et complexe à comprendre. Le mieux, reste de tenter une communication avec le garçon et d'apprendre, par vous même, de quoi il en est. Après tout, à chacun sa manière de pensée et sa vision de voir autrui !

[++]
Spoiler:
 

[--]
Spoiler:
 
.




Histoire


❖ La simplicité d'une vie. Le bonheur d'une famille. Il n'a jamais jalousé ses camarades, appréciant à sa juste valeur ce qu'il avait et doutant sincèrement de pouvoir davantage sourire. Ses parents étaient à l'image d'un couple aimant, tandis que sa moitié, sa précieuse jumelle, lui donnait autant que lui-même pouvait offrir. Amusement et dispute. Rire et larme. Une complexité fusionnelle. Tel est le lien qui unissait les faux jumeaux, nés à quelques minutes d'intervalles. Il était le benjamin, mais il n'en a jamais été véritablement ainsi. Disons qu'entre Ahlya et Aaron, les rôles se sont naturellement inversés. Mais, il n'a jamais rechigné à ce rôle d'ainé. Prendre soin d'autrui, c'était dans sa nature.

Étant dans une famille croyante, il était évident qu'ils devraient suivre ce mouvement-là. Ils furent baptisés, passant même par le cap de la communion. Si Aaron se plia à cette étape, ce fut par respect pour ses parents et non par envie. Ses idées rejoignant celle de sa sœur sur le sujet. À quoi bon croire en un dieu qui flemmarde dans un coin, abandonnant les Hommes et les laissant à leurs problèmes ?

Mais, l'Irlande ce n'est point qu'un pays emplit de croyances celtes où l'éducation passe encore par l'Église. C'est aussi un havre de cultures, un pays à part entière. Se fondre dans le décor était aisé, que cela passe par cette chevelure flamboyante dont nous étions dotés, que par le caractère plutôt effacé d'Aaron. Certes, il n'a jamais eu de complexe par rapport à Ahlya, mais il a toujours admiré sa capacité à être naturel avec les autres, cette énergie communicative. Lumineuse, c'est ce qu'elle a toujours été aux yeux de son frère.

Je n'avais qu'un souhait.
Protéger ce sourire et chérir ma moitié.

[...]


Il est dit qu'un monde merveilleux existe. Parallèle au nôtre et peuplé d'êtres magiques, uniques... Cet univers bordé de magie est nommé les mondes d'Uxynael.


Cette histoire, il l'a entendu une seule et unique fois. Par cette éducatrice, cette vieille dame, lorsqu'ils étaient à l'école. Ce conte de fée emplit plus d'une fois l'esprit du garçon. Sa nature lunaire, le fit voguer parmi cet étrange monde. C'était des rêves étranges, des mots, des paysages, des sons et des odeurs. Un tout qui alimentait son imagination, ne le perturbant pas plus que nécessaire. Il était de ces gens qui, certes s'interrogeait sur la nature des choses, mais qui faisait avec. Il faisait ses rêves, à quoi bon se poser davantage de questions et se prendre la tête inutilement ?

Mais, je n'ai rien dit. Pas même à Lya.
Je le ferais plus tard.

[...]

La routine se construisit petit à petit, s'enchainant. Les cours étaient au milieu de tout et l'éducation ayant une place certaine, ils s'amusaient après avoir étudié. Des rêves ? Il en avait. Tellement, que déterminer un futur était difficilement faisable. Il était indécis, hésitant, mais pas elle. C'était une fonceuse, elle faisait ce qu'elle avait envie, ce qu'elle voulait, sans se poser de questions. Pourtant, il savait qu'un mot de sa part et elle viendrait avec lui, mais avec le temps, il finit par comprendre, apprendre, que l'enfermer dans une tel paradoxe n'était pas bon. Il voulait être avec elle, mais surtout, qu'elle s'embellisse avec ses rêves. Il apprit à lui laisser du temps seul, à l'observer de loin. Il lui laisse de l'espace, tout bêtement. Et, profita de ce dernier pour apprendre à se connaitre davantage, se chercher et peut-être qu'il finirait par se trouver.

Si j'ouvre mon cœur, que je tends les mains vers le ciel, j'ai l'impression de pouvoir l'apercevoir.
[...]

Le secondaire. Là où leurs chemins mêlés, s'est transformé en simple croisement. Obtenant un diplôme, le Junior Certificate, sans difficulté, il dut choisir. Elle avait déjà fait son choix, mais lui, il ne savait pas. Ou il ne voulait pas savoir. Il s'est perdu pendant quelques mois et comme tout adolescent, il a testé la patience de ses parents. Puis, lui-même en a eu marre. Prenant finalement conscience qu'il se pourrissait tout seul, l'existence. Ce fut son bref séjour à l'hôpital, suite à une connerie d'adolescent, qui lui remit les idées en place.

C'était mon virage, mon tournant.
Une année de perdu, mais une transition dont je devais avoir besoin.

Leaving Certificate. Le cycle, puis ce diplôme qui l'a finalement poussé dans ses retranchements, le forçant à afficher de réels choix sur ce qu'il souhaitait entreprendre. Non dénué de talent, il avait même des facilités dans les arts. Musique, Arts, Dessin technique, Sport & Histoire furent les matières pour lesquelles il opta en plus des trois obligatoires. Il allait tenter sa chance. Dans quoi ? Peut-être pourrait-il devenir architecte... ou écrivain... peut-être autre chose.

Malgré cette hésitation qui tenaillait toujours mes entrailles, j'apercevais un bout du tunnel. Et, j'avançais seul.
[...]

Les saisons s'enchainaient. La maturité avait atteint les pensées d'Aaron, le conduisant dans une école, cette école prestigieuse. Sincèrement ? Il n'y croyait pas beaucoup et pourtant, il y a été accepté, parmi les premiers de sa promotion. Rejoignant les rangs du département Dramatique, film et musique. L'été ne tarderait pas à arriver, mais le temps des retrouvailles passeraient avant. Leurs anniversaires. Tous avaient fait le nécessaire pour qu'ils passent du temps ensemble, pour fêter ce moment. Vingt ans qu'il foulait cette Terre, qu'ils étaient ensembles, presque inséparables. Suivant à présent, leur chemin, ils n'en restaient pas moins unis. Autant, entre jumeaux, qu'avec leur parent.

Un matin, tous ensemble, ils sont partis. La journée aurait dû être le synonyme du bonheur, mais il y avait eu cette ombre sur le tableau. La violence de l'accident, la projection de la voiture et la carcasse tomba. Encore et toujours, pour atterrir dans ce fleuve. Un jour maudit par les cieux, semblait-il.

Je me souviens avoir accroché ton regard.
Pour la dernière fois. Normalement.
Tandis, que nos doigts se scellaient.

[...]


•••



Bienvenue dans les mondes d'Uxynael. Un univers inconnu de toutes les âmes mortelles, invisible aux yeux des curieux, impénétrable pour les êtres normaux. Votre mort ne devait pas arriver, mais cet avancement vous a permis de révéler votre vraie nature. Vous n'avez jamais été comme les autres, dites le vous. Si notre monde vous a ouvert ses portes, c'est que vous avez un potentiel à explorer, un don unique dont vous ne connaissez même pas l'existence. Aujourd'hui, une nouvelle vie s'ouvre à vous. 

Tout était blanc, aveuglant et lumineux. Un hôpital. C'était le mot qui traversait l'esprit lorsque vous posiez les yeux sur un tel décor. D'ailleurs, le premier geste qu'il effectua, fut de refermer ses mirettes. C'était trop clair, trop éblouissant. Pourtant, il avait fini par les rouvrir, à cause de ce bruit de pas, de ce mouvement qu'il avait ressenti à ses côtés. Le calme était néanmoins plat, alourdissant l'ambiance déjà froide de la pièce. Il se redresse, observant silencieusement, son regard voilé par la curiosité et le questionnement. Nulle peur, juste une expression perdue, un certain malaise aussi, mais nulle crainte. Inconsciemment, les prunelles dérivent sur le lit voisin et une réaction apparait enfin.

Qui est-elle ? Et, surtout pourquoi es-tu persuadé qu'elle est Lya ? Non. Elle est Lya. Tu le sais, tu en certain. Alors, pourquoi a-t-elle ce visage ? Ces cheveux blonds ? ... Les questions s'enchainent, dans tes pensées seulement. Car, nul son ne parvient à sortir de ta gorge.

J'ai attrapé le miroir, alors que ma voisine me parlait, me persuadant de l'identité de cette dernière.
Qu'importe son apparence, j'étais encore avec elle.
Le paradis nous avait réunis ?

[...]

Pourtant, lorsque son reflet lui était apparu, il avait fait un bond. Sautant du lit avec rapidité, ses mains rejoignant ses mèches. Longues. Incroyablement longues. Sans parler de cette couleur. Noir ? Bleu nuit ? Qu'importe. Où était passée sa chevelure incandescente ? Une grimace des plus significative avait remplacé le masque de stupeur, tandis que sa moitié, c'était fait rappeler à l'ordre, grâce à un regard noir de la femme.

Se levant, il se vit offrir de nouveaux vêtements, qu'il regarda tout d'abord d'un mauvais œil, avant de soupirer. De type indien, il eut l'impression d'enfiler des habilles auquel il manquait un bout de tissu. Les directives silencieuses qu'ils reçurent, n'obtinrent aucun refus. Aaron suivit ces dernières, se pliant à la volonté et aux ordres.

J'avais tendu la main, mais elle avait déjà filé.
D'ailleurs, j'avais eu mes propres problèmes à régler à ce moment-là.

[...]

La compréhension et la logique semblaient fuir ce Monde dans lequel il avait atterri. La panique était de mise. Comment ne pas l'être lorsque vous étiez à trente mètres au-dessus du sol, les pieds en l'air et la tête en bas. Une situation des plus comique, déstabilisante et étrange. C'était le moins qu'on puisse en dire. En apesanteur, c'était où il était. Volant, ou plutôt dérivant au gré du vent, secouer par les courants. Et, accessoirement, il criait. Non, pour l'amusement ou par envie, mais davantage par besoin. Même sans avoir le vertige, être secouer dans les cieux, c'était dérangeant.

C'est ainsi que j'ai découvert ce pouvoir dont on m'a gratifié.
J'en serais éternellement reconnaissant, car qui n'a jamais rêver de voler ?


Les paysages défilaient, tandis qu'il tentait, en vain pour le moment, de se guider, de comprendre comment se diriger. Il voyait des plaines, des montagnes, des forêts. Un havre de paix, un tableau utopique où les saisons avaient chacune leur place. C'était étonnant vu d'en haut... Commençant à perdre pied, il termina son atterrissage dans un arbre. Non, sans douleur, il sentit ses muscles se tendre, alors qu'il s'accrochait au tronc, tremblant de finir écraser au sol.

Et, je l'avais vu pour la première fois. Majestueux et royale. Une effrayante première rencontre.
[...]

Marchant sur une branche, il approchait. La première chose qui effleura l'esprit de l'homme fut un fait existentiel, sans réel intérêt. Comment un tel animal pouvait-il tenir sur une branche, aussi haute ? C'était un tel gabarit, qu'il en était bouche bée.

Humain, que fais-tu accrocher ici ?

Davantage, un grognement, qu'une voix. Cette dernière avait directement résonné dans son esprit, le faisant trembler et le déstabilisant suffisamment pour qu'il en vienne à sursauter, relâchant sa prise sur le végétal. Un seul mot vint effleurer son esprit.
Shit !
Fermant les yeux et serrant la mâchoire, il attendit l'impact, la peur tenaillant son ventre. Nothing. Le seul choc qui le percuta fut cette secousse, puis ce ballottement. Osant ouvrir un œil, il ne put empêcher un sourire apparaitre, avant qu'un rire incontrôlable s'empare d'Aaron. Les nerfs lâchaient et il riait.

Merci, Fëanor del Aël !

Ce nom l'avait échappé. Comment pouvait-il savoir comment se nommer le félin ? Il n'en avait pas la moindre idée, mais il était certain de ce qu'il venait d'énoncer. L'animal avait fini par le poser et chacun, c'était jaugé. Puis, d'un accord mutuel, l'évidence était apparue. Fëanor et Aaron étaient liés.

Il m'avait sauvé et une promesse avait été scellée. Une promesse inconnue pour autrui, mais qu'aucun de nous ne voudrait rompre.
[...]

Il était revenu sur ses pas, aux côtés du tigre, retrouvant sans problème la son chemin et rejoignant la femme. Cette femme silencieuse. Lya finit par apparaitre. Elle a été plus lente, mais il semblerait qu'un félin l'accompagne. Comme quoi, même le hasard et la nature décidaient de leur faire des points communs. Et, il entendit des énumérations. De nouveau, l'hésitation vint étreindre son cœur. Mais, la réponse s'échappa de ses lèvres, tel un automate. Après tout, pourquoi hésiterait-il ? Il était à l'image d'un chevalier servant. Il voulait aider, se battre pour la justice, faire sourire. C'était naturel et logique.

Chevalier de Treva.

Sa voix c'était mêlé à celle de sa moitié et il avait souri. Peut importe où il était finalement, ils étaient ensemble, n'était-ce pas l'essentiel ?

Nous nous battrons. Ensemble. C'est le début d'une nouvelle histoire pour laquelle je suis près à changer.




Mon pseudonyme fréquent est Light, j'ai 20 fraises tagada et je suis disponible très souvent, voir quasiment tout le temps. J'ai connu le forum par un partenariat, Gifts et j'apprécie vraiment beaucoup le contexte. J'aimerai ajouter que tout est bien pensé, mais que l'on se perd un peu dans tous les sujets. Le code est validé


© Halloween de Never Utopia



Dernière édition par Aaron G. Nightray le Lun 14 Avr - 18:39, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Aaron G. Nightray ⎯ Weightless.   Dim 13 Avr - 14:22

Bienvenue =D
Hâte de lire la fin de ta fiche et qu'est ce que j'aime ton avatar! *w*
Revenir en haut Aller en bas
Nom(s) : Nightray
Prénom(s) : Aaron Galadriel
Âge : 20 ans.
Sexualité : Homosexuel

Capacité spéciale : Vitesse
Don : Aérokinésie
Arme(s) : Chaines

Lieu de vie : Nirally
Profession : Chevalier de Treva

Nom du compagnon : Fëanor Del Aël
Race du compagnon : Tigard • Tigre | Léopard
Don du compagnon : Manipulation psychique
Date d'inscription : 12/04/2014
Messages : 33
© Copyrights : Judal © Magi
Graphiste : © Light
Sexe : Féminin

MessageSujet: Re: Aaron G. Nightray ⎯ Weightless.   Dim 13 Avr - 15:27

Merci beaucoup Angelo !
J'aime aussi beaucoup ton avatar. *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nom(s) : Solhys
Prénom(s) : Haxiel
Âge : 2 ans, le 02/02
Sexualité : Homo

Capacité spéciale : Humanisation
Don : Ordinateur ambulant
Arme(s) : Aucune

Lieu de vie : Skynael
Profession : Scribe

Nom du compagnon : Kirara
Race du compagnon : Chat démoniaque
Don du compagnon : A VOIR
Date d'inscription : 13/02/2014
Messages : 223
© Copyrights : Fuuchouin Kazuki
Graphiste : Kay
Sexe : Féminin
Age : 22

MessageSujet: Re: Aaron G. Nightray ⎯ Weightless.   Mar 15 Avr - 10:11


√alidation

Les Mondes d'Uxynael ont le plaisir de vous accueillir sur leurs terres et la fondatrice vous remercie pour votre inscription.

Suite à une lecture attentive de votre fiche, Monsieur Nigthray, je n'ai pas grand chose à dire.

✗ Des fautes. J'en ai vu, parfois un peu surprenantes venant de vous, puisque vous avez un très beau style d'écriture. Ne vous dévalorisez pas ou ne comparez votre style avec personne mais relisez vous plusieurs fois afin d'éviter les erreurs que vous auriez pu écrire. Cela ne va pas m'empêcher de vous valider tout de même évidemment.

√ Comme dit plus haut, j'aime votre façon de raconter, d'expliquer, de détailler vos sentiments. Votre jumelle est vraiment importante, on le ressent comme si l'on étiez à votre place et c'est vraiment une écriture que j'adore lire. Je me retrouve non plus à la place du lecteur mais à votre place et c'est génial.

√ Tout est raconté, ce que j'exige dans les histoires des personnages, est présent et je ne vois rien à ajouter.

Je vous ouvre dés à présent les portes sur tout le contenu des Mondes d'Uxynael.

★ Vous pouvez d'ores et déjà demander un logement. N'oubliez pas de nous fournir une image et une description afin que votre propre section soit ouverte dans votre lieu de vie. Dans le même sujet, vous pouvez également proposer plusieurs autres lieux pour agrandir le forum (nous en aurions sérieusement besoin).

★ Vous devez remplir votre profil avec toutes les informations demandées. Et n'omettez pas de renseigner les copyrights de votre personnage ainsi que le graphiste qui vous a fait votre avatar.

★ Vous avez l'autorisation de faire une demande de RP et l'obligation de vous créer une fiche de RP dans la bonne section. Ce n'est qu'une question de praticité pour nous, afin de juger si vous êtes actif ou non. Rien de bien méchant, voyez-vous ?

★ Nous souhaitons que vous pensiez à voter régulièrement pour les Mondes d'Uxynael afin que l'on monte dans les grilles de classement. C'est une façon simple de nous faire connaître et vous n'avez qu'à cliquer sur les liens, qui sont situés dans un onglet de la page d'accueil.

★ Si vous avez un forum, n'hésitez pas à proposer un partenariat entre nos deux sites. Nous serions très heureux de faire de la publicité pour vous, mais cela nous donnerait également un coup de pouce.

★ La section flood et le coin des talents cachés vous sont également ouverts, alors n'hésitez pas à participer à la vie du forum et à ouvrir des sujets.

Vous êtes maintenant apte à partir voyager. Déployez vos ailes et prenez votre envol !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uxynael-mondes.forumactif.org
Nom(s) : Nightray
Prénom(s) : Aaron Galadriel
Âge : 20 ans.
Sexualité : Homosexuel

Capacité spéciale : Vitesse
Don : Aérokinésie
Arme(s) : Chaines

Lieu de vie : Nirally
Profession : Chevalier de Treva

Nom du compagnon : Fëanor Del Aël
Race du compagnon : Tigard • Tigre | Léopard
Don du compagnon : Manipulation psychique
Date d'inscription : 12/04/2014
Messages : 33
© Copyrights : Judal © Magi
Graphiste : © Light
Sexe : Féminin

MessageSujet: Re: Aaron G. Nightray ⎯ Weightless.   Mar 15 Avr - 10:27

Merci beaucoup pour la validation Boss ! ♥
& Je ferais davantage attention aux fautes et surtout, je me relirais. :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Aaron G. Nightray ⎯ Weightless.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aaron G. Nightray ⎯ Weightless.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CAELAN AARON COLLINS
» aaron k. collins ★ who am I ?
» Paparazzi - Aaron
» Aaron Kylian Collins
» [ABS] Aaron Marshy Alias Jeremy_Gloks mdr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Personnage :: Présentations :: Présentations validées-